UA-70828429-1 UA-70828429-1

12/12/2018

Journée bizarre

orphelinatCe matin les effets de la clim m’ont laissée sans voix. C’est certainement déjà un petit avant-goût pour le retour dans des températures moins clémentes. Je préfère nettement les ventilateurs à la clim, bien qu’une amie m’ait dit que c’est seulement parce que je ne vis pas ici tout le temps. C’est bien possible. D’un autre côté je doute que la clim à longueur de journée soit bon pour la santé. Mais le pays est parti sur cette voie. J’ai remarqué que les nouvelles constructions ont changées. Les pièces sont toujours assez hautes, mais on n’ajoute plus les ouvertures en haut des pièces qui permettent à l’air chaud de circuler. Notre hôtel à Kep était construit en briques et gardait bien la fraîcheur. Et c’est certainement aussi meilleur que de vivre dans du béton. Nostalgie d’une étrangère.

Puis se pose également la question de la dépendance des producteurs d'énergie. Autant que je sache, le Cambodge ne produit pas lui-même de l'électricité et achète le courant à ses voisins, surtout au Vietnam.

En passant par le grand nouveau complexe d’Olympic Stadium j’ai remarqué que tout un bloc de maisons est déserté maintenant. Seulement une boutique de fleurs fait encore de la résistance. Quand nous reviendrons l’année prochaine il y aura très probablement une autre construction en cours. C’est vraiment dommage, car j’aime bien le style des années 1960.

Lire la suite

15:05 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

11/12/2018

Dernière semaine

orphelinatAprès le calme de Kep le bruit de Phnom Penh nous a hélas rattrapé. Les travaux de démolition ont repris cette nuit de plus belle. Pourtant, je ne sais pas ce qu’ils peuvent encore démolir vu que la maison est entièrement détruite.

Nous sommes accueillies en arrivant par une délégation de la nouvelle classe qui nous réclame du Aramsamsam.  Alors avant de faire quoi que ce soit d’autre nous devons chanter. Les deux petits garçons Somnang et Veasna nous suivent bien avec les gestes, tout autant que deux enfants avec le syndrome de Down. Les autres observent le spectacle avec un grand sourire depuis leurs chaises roulantes.

Lire la suite

15:50 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

10/12/2018

Retour à la ville

trajet,phnom penhNous sommes allées à Kep pour trouver du calme et nous l'avons trouvé. C'est délicieux et paisible, et nous savourons un petit jus de fruit frais pour assister au coucher du soleil. Par contre, le soir c'est tellement calme qu'à partir de 18 heures les boutiques du marché aux crabes ferment et c'est quand même un peu tôt pour aller se coucher!

Alors nous décidons de faire une petite promenade pour aller vers Kep plage. Dans mon souvenir la route était mieux éclairée que maintenant et le trottoir n'est pas toujours praticable. Les touristes ont désertés les environs et nous nous sentons un peu seules sur cette route sombre. Nous sommes accompagnées de la pétarade d'un hors-bord qui part à la pêche dans le golfe. Au loin nous voyons clignoter les lumières rouges et vertes des dizaines de bateaux de ses compagnons, on dirait presque des guirlandes de noël.

Lire la suite

09/12/2018

Le chemin est le bonheur

kampot,poivreCe matin nous avions prévu une grasse matinée jusqu’à 7h15. En fait, le doux frottement d’un balai sur les dalles me réveille avant l’heure. Dehors les oiseaux chantent. Ou disons plutôt qu’ils nous font un concert de percussion car leur chant est assez monocorde et répétitif. Il y en a un qui a réglé son métronome sur 80 et cela fait ploucploucploucploucploucplouc tandis qu’un autre chante à une cadence nettement plus lente. De temps en temps on entend le vrombissement d’une moto qui passe. Comparé aux bruits de démolition à Phnom Penh c’est vraiment le paradis ! En tirant les rideaux je vois deux poules - une blanche, une brune – qui se promènent sur l’herbe en recherche de délicatesses.

Après notre douche nous en faisons de même. L’espace du petit déjeuner est face à la mer et on nous sert un pain au chocolat et un croissant avec une salade de fruits frais, du bon pain et des œufs au plat. Franchement, cela pourrait être pire !

Lire la suite

11:57 Publié dans Cambodge | Tags : kampot, poivre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

08/12/2018

Voyage à Kep

P1050965.JPGCe matin nous avions donc rendez-vous à 7h00 au café du rat afin de nous faire emmener vers l’arrêt du bus. Il a encore plu pendant toute la nuit et le ciel est lourd de nuages. Le tuktuk arrive en avance et nous devons vite avaler notre café. Quand on réserve ainsi dans les hôtels, le trajet vers le bus est toujours compris dans le prix du trajet. Nous pensons être les seuls voyageurs, mais le tuktuk s’arrête quelques rues plus loin pour prendre deux autres Européens, très grands et lourdement chargés. Puis je crois comprendre que le chauffeur nous dit qu’il faut encore chercher deux autres personnes. Il plaisante ou quoi ? Cela marche pour les frêles Cambodgiens de les entasser de la sorte dans un tuktuk, mais pas pour les touristes chargés. Finalement cela nous sera épargné.

Lire la suite

13:13 Publié dans Cambodge | Tags : kep | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

07/12/2018

Le départ de Chiwan

orphelinatLe vendredi est toujours un jour un peu bizarre. L’énergie est différente et cela sent le week-end. Cela fait maintenant déjà deux semaines pour nous à l'orphelinat et nous sommes heureuses de pouvoir en rajouter encore une! Les deux semaines de l'année dernière étaient vraiment trop courtes.

Dans les chambres les mamans lavent par terre après chaque repas et elles nettoient également leur petit bout de corridor. Dans la salle de jeux cela fait longtemps que je n'ai pas vu faire les filles un vrai lavage par terre. Chaque fois qu'un enfant fait pipi on essuie la flaque avec une serpillère et c'est tout. Souvent elle n'est même pas rincée.

Je ne sais pas si c'est le vendredi qui m'inspire, en tout cas je décide de donner un grand coup de nettoyage une fois que tous les enfants sont changés. L'eau dans le bac est noire et immonde. Nimol me donne du produit et rince un peu la serpillère au longs filaments de tissu qui a déjà vu de meilleurs jours. Je ne veux même pas savoir combien de milliards de microbes se trouvent dans ces filaments. En tout cas j'ai déjà décidé quel sera mon prochain achat pour l'orphelinat! Et si on pouvait trouver de l'eau de javel, je leur en fera également cadeau.

 

Lire la suite

17:14 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

06/12/2018

St. Nicolas ou Journée du Handicap

orphelinatJe ne sais pas si c’est la chaleur qui rend fou les gens, mais ce matin nous avons échappé de justesse à deux accidents provoqués par des motards un peu trop hasardeux. Heureusement Monsieur Tom est un conducteur prudent aux réflexes rapides et nous nous en sommes sortis sans dégâts. La police est très présente dans les rues et ils arrêtent souvent les motards, mais je ne comprends pas très bien pourquoi car la plupart d’entre eux portent le casque maintenant. Il doit y avoir quelque autre infraction qui nous échappe.

Lire la suite

16:43 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

05/12/2018

Chloe est de retour

Ce matin au café du rat vient s’installer un Anglais d’une soixantaine d’années qui connecte son ordinateur et consulte ses mails. D’ici là, rien de spécial. Nous faisons de même. Puis arrive sa femme Cambodgienne et sa fille. La petite de 4 à 5 ans a la peau blanche et les cheveux bouclés. Elle est assez mignonne mais semble avoir hérité du mauvais caractère de son père. Elle vient près de lui et cela énerve le père qui la chasse. Alors elle commence à faire des caprices avec sa mère, un comportement que nous ne voyons pas souvent de la part des enfants Cambodgiens. Le père la traite alors de tous les noms d'oiseaux. Marie et moi nous regardons. Ce n'est vraiment pas la classe britannique que l'on pourrait espérer d'un représentant digne de ce nom. Nous sommes heureuses de partir pour retrouver nos petits bien élevés et dans un endroit où règne le calme.

Lire la suite

17:14 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

04/12/2018

Mardi chaud

Ce matin l’internet ne fonctionne toujours pas. Alors nous migrons avec nos téléphones et ordinateurs au café du rat. Le propriétaire suggère avec un sourire malicieux que notre propriétaire n’a peut-être pas payé sa facture et que c’est pour cette raison qu’il n’y a plus l’accès au net. Il nous explique que lui il paye 150 $ par mois pour avoir une connectivité suffisante pour toutes ses chambres. Ce prix nous semble très cher pour un pays où beaucoup de choses sont très bon marchées.

Lire la suite

16:16 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

03/12/2018

Journée de glandouille

phnom penhEn arrivant ce matin vers 5 heures à Phnom Penh nous décidons de faire l’école buissonnière aujourd’hui. De toute façon on ne nous attend pas à l’orphelinat. Cette excuse est assez bonne pour nos consciences, et nous nous glissons sans plus de gêne dans nos lits pour un supplément de sommeil en tout confort. Nous nous réveillons vers 9 heures et décidons d’aller prendre le petit déjeuner au Royal Savoyan, un hôtel pas loin du Cyclo et qui es tenu par un français. Nous avons gardé un très bon souvenir de leur petit déjeuner et ne serons pas non plus déçues cette fois-ci. Marie opte pour la version pain, confiture, yogourt et moi pour une délicieuse crêpe épaisse à la banane, les deux accompagnés de fruits frais de saison.

Le propriétaire vient nous saluer et nous explique que le pain est fabriqué par deux Françaises qui ont fait l’école de Bocuse. C’est une réussite. Nous discutons un peu politique avec le propriétaire. Il raconte que la situation s’est beaucoup détériorée à Sihanoukville où Cambodgiens et Chinois en viennent maintenant aux mains, voire même aux couteaux. Comme les gilets jaunes en France, le peuple Khmer commence à se révolter contre la suprématie Chinoise qui exploite leur pays. Il semblerait également que les prix d’hôtel explosent chaque fois qu’un établissement est acheté par des Chinois. De 30 $ pour une chambre familiale la note monte en flèche pour atteindre jusqu’à 150 $, voire plus. C’est la folie pure ! Il n’y a que peu de Cambodgiens qui arrivent à payer une telle somme. Les gens du peuple qui pouvaient s’offrir une petite excursion par année sont désormais privés de ce petit plaisir.

Lire la suite

12:41 Publié dans Cambodge | Tags : phnom penh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

02/12/2018

Semi-Marathon d'Angkor Wat

siem reap,semi-marathonCe matin nous avons rendez-vous à 5 heures dans le hall de l'hôtel. Marie et moi sommes pile à l'heure. Puis arrivent les autres à la queuleuleu et sans trop se presser. Nous partons à deux tuktuks de l'hôtel puis nous retrouvons les autres à leur hôtel. Nouvelle attente. Ce n'est pas facile de rassembler 13 personnes sur trois endroits différents ! Nous attendons tranquillement et nos chauffeurs de tuktuk s'amusent comme des enfants, car un motard fait des rondes dans le quartier ne retrouvant plus sa maison suite à une soirée certainement très arrosée. Cette année nous partons plus tard que l'année dernière n'ayant personne dans le groupe qui fait les 21 kilomètres. C'est dommage, car nous ratons ainsi le lever du soleil derrière les temples. D'un autre côté nous profitons cette année du départ et de l'arrivée à Angkor Wat, tandis que l'année dernière on nous avait dévié sur un autre trajet à cause d'une grande cérémonie religieuse.

Lire la suite

01/12/2018

Journée à Siem Reap

siem reapNotre bus de nuit pour Siem Reap devait initialement partir à 23 heures, mais arrivées à la station on nous informe que nous ne partirons qu'à minuit. Il nous faut donc patienter. Puisque les quelques sièges en plastique devant l'agence sont déjà occupés, nous nous rabattons sur un banc en pierre sur la promenade de Riverside, juste en face du marché de nuit. Une jeune fille vient nous tenir compagnie. A partir de 22h30 les quais commencent à se masculiniser. Les exposants du marché de nuit replient leurs affaires et la place se vide. Les hommes se regroupent alors entre eux pour discuter et boire. Il ne reste que quelques marchandes de boissons ou de nourriture, la langue bien pendue, et qui ne se laissent pas faire. Une d'elle va déplier une chaise longue pour s'y installer. Je suppose que ce sera son domicile pour la nuit.

Le bus arrive avec un peu de retard et nous sommes heureuses de finalement pouvoir nous allonger sur nos couchettes. Mais d'abord encore un petit pit stop pour la nuit. Nous demandons où sont les toilettes et on nous indique un bouiboui avec trois soi-disant toilettes. Il faut payer notre passage à une matrone installée à son comptoir et comptant ses billets. Ce n'est certainement pas pour un maintien impeccable des commodités. A la sortie nous sortons vite notre petit flacon pour nous désinfecter les mains.

Lire la suite

16:01 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

30/11/2018

Fin de la première semaine

Hier soir j’ai fermé les yeux peu avant minuit pour les rouvrir tout aussitôt à cause d’un grand boucan dans la rue. D’abord je me suis dit que c’était le camion poubelle qui passait, mais le bruit persistait.  Et ce n’étaient pas nos voisins Chinois…. Alors je me suis levée et j’ai guigné par la fenêtre. Vous pouvez le croire ou pas, mais des travailleurs étaient en train de détruire la maison d’en face avec un gros engin. Et cela a duré jusqu’au petit matin. Pendant la journée pourtant il n’y a rien qui bouge au chantier. Comme dirait Obélix : « Ils sont fous, les Cambodgiens. »

Lire la suite

29/11/2018

Une journée presqu'ordinaire

orphelinatHier soir nous avons mis encore une heure et quinze ou vingt minutes à rentrer, tellement le trafic était dense. J’en profite pour dormir un peu dans la tuktuk, mais nous sommes quand même fatiguées. Oh, on a également vu une magnifique Porsche dans les rues encombrées. Mais à quoi bon ? Pour rouler à 30 km/h en ville et à 80 sur les routes nationales ? Quelle frime !

Lire la suite

16:31 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

28/11/2018

Destins de femmes

orphelinatIl a encore plu pendant toute la nuit, mais ce matin le ciel était déjà bleu et les nuages se sont vite dissipés. C’est la première fois que nous avons autant de pluie à cette période. Normalement la saison des pluies devrait être terminée. Marie a perdu sa chemise de nuit qu’elle avait laissée accrochée à l’extérieur de la fenêtre quand nous sommes parties dîner. Une rafale de vent a dû la faire tomber sur le toit en bas. Impossible de la récupérer. Va falloir faire un petit tour au marché pour la remplacer. Heureusement ce n’est pas le choix qui manque.

Nous allons prendre notre café matinal en face et nous amusons de leur publicité pour la cuisine traditionnelle khmère avec un plat the spaghetti bolognaise sur l’affiche. Ah bon ?

Lire la suite

14:49 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

27/11/2018

Le soleil est revenu

Depuis mon arrivée à notre nouvelle demeure ici à Phnom Penh je n’arrive pas à me connecter sur mon blog depuis mon hôtel. Je suis donc obligé de trouver un autre endroit ou de faire publier mes billets par un ami en Suisse.

Lire la suite

20:14 Publié dans Cambodge | Tags : cambodge | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

26/11/2018

Premier lundi

P1050432.JPGHier soir nous étions invitées chez mon amie Seang et sa famille pour célébrer le 6e anniversaire de leur mariage. Je me souviens encore très bien de ces deux jours qui furent ma première initiation au mariage à la Khmère avec tout son cérémoniel. Maintenant elle a cuisiné pour nous avec sa future belle-sœur. Seang nous avait expliqué auparavant que le mariage est planifié pour le début de l’année prochaine. Mais il y a encore des questions à régler autour de ses parents. Son papa était parti aux Etats-Unis il y a bien des années et a contracté là-bas un mariage blanc pour obtenir sa carte verte. La mère y vit clandestinement avec lui. Le revers de la médaille est que depuis tout ce temps elle n’a jamais pu retourner au Cambodge car on ne la laisserait plus entrer aux Etats-Unis ensuite. Le père avait pu assister au mariage de mon amie, mais pas la mère. Et elle connait ses deux petits-enfants seulement par Skype! Maintenant le père est en mauvaise santé et devra prendre sa retraite à la fin de l’année prochaine. Donc la mère a le choix difficile de soit rentrer pour le mariage de son fils ainé (et de devoir ensuite rester au Cambodge) ou de s’occuper de son mari malade jusqu’à la date de sa retraite et donc encore une fois ne pas pouvoir assister au mariage d’un de ses enfants. Seang espère de tout cœur qu’ils arriveront à convaincre les fiancés de retarder leur mariage jusqu’à la fin de l’année prochaine. Il y a vraiment des destins qui ne sont pas faciles !

Lire la suite

15:18 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

25/11/2018

Week-end de repos

P1050404.JPGNous émergeons samedi en fin de matinée d’un sommeil plus ou moins réparateur. Plus pour Marie et moins pour moi. Décalage horaire oblige. Mais le week-end de farniente a été programmé d’avance pour nous remettre d’aplomb. Et dans ce pays ou la loi de la sieste règne, même chez les chats, nous allons nous adapter très vite.

Notre première tâche le matin est de déposer vos généreux dons à la banque. Nous devons attendre pendant un bon moment ce qui donne l’occasion d’observer la clientèle autour de nous. La mode du Tatouage semble avoir fait sa percée également au Cambodge car nous voyons une jolie jeune fille avec un gros tatouage sur le bras. Du jamais vu auparavant ! Comme d’habitude tout le monde est accroché à son portable comme si sa vie en dépendait. Devant nos yeux un écran géant nous vante les mérites de toutes les transactions bancaires que l’on peut faire avec son portable. Oui, chers citoyens, faites-vous surveiller à mort sous guise de progrès et de facilité. Soyez transparents afin qu’aucun de vos mouvements et rien de votre vie n’échappe au grand frère.

Lire la suite

24/11/2018

Un nouveau départ

Et voilà – c’est enfin le départ après une longue année d’attente. Au moins nous allons rester cette fois pour trois semaines au lieu des deux de l’année dernière, qui n’étaient vraiment pas suffisantes. La valise est encore plus lourde que d’habitude parce que notre conducteur de tuktuk nous a demandé des cahiers d’école pour sa fille. Et ça pèse : dix cahiers de 96 pages font quatre kilos ! Je plains nos petits écoliers qui doivent porter tout cela quotidiennement sur leur dos. Heureusement que Marie est là pour prendre un peu de ma charge dans son sac à dos.

Lire la suite

20:13 Publié dans Cambodge | Tags : cambodge | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

04/12/2017

Journée de départ

P1040629.JPGArrivée ce matin à six heures à Phnom Penh. Nous avons voyagé avec une autre compagnie de bus où les couchettes étaient nettement plus confortables! Cela valait bien les cinq dollars supplémentaires. Après une petite sieste et une bonne douche nous sortons pour notre dernière promenade le long du Tonle Sap.

Nous traversons le grand monastère qui est près de Riverside. C'est un petit village en soi. Ce matin tout est bien propre et calme, mais plus tard nous trouverons des preuves de cérémonies religieuses au bord de l'eau. Bien que tout le monde s'y promène facilement, je ressens toujours une petite gène comme si j'étais une intruse qui n'a rien a faire dans ce genre de lieu. Alors nous hâtons le pas pour ne pas déranger outre mesure.

Lire la suite

03/12/2017

Semi-marathon à Siem Reap

siem reapMalgré la sortie nocturne de nos amis Cambodgiens, tout le mode est au rendez-vous à 5 heures du matin devant l'hôtel. Nous partons à trois tuktuks. Cela doit être jour de fête pour les conducteurs de tuktuk de Siem Reap avec plusieurs milliers de coureurs en route pour le semi-marathon d'Angkor Wat. Cette course internationale est organisée en faveur des enfants du Cambodge et trouve un large écho. En vérité il s'agit de trois courses : un semi-marathon de 21 kilomètres, une course de 10 kilomètres et un circuit familial de trois kilomètres. Normalement le point de départ et d'arrivée se trouve devant Angkor Wat, le temple principal et l'emblème du Cambodge. La semaine dernière le gouvernement a pourtant décidé qu'au même moment et au même endroit aura lieu un grand rassemblement de moines. Si j'étais méchante je dirais que le premier ministre veut s'assurer par ces prières de son réélection l'année prochaine. Mais je n'en dirai rien. En tout cas le départ des courses a dû être déplacé vers le temple de Bayon.

Lire la suite

08:38 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

02/12/2017

Journée de repos à Siem Reap

siem reapComme prévu nous avons pris le bus de nuit hier soir. Comme prévu - enfin c'est façon de parler, car nous sommes parties à l'heure cambodgienne. A l'achat des billets on nous avait indiqué qu'on viendra nous chercher à l'hôtel à 22h30, le départ du bus étant prévu pour 23 heures. En tant que bonnes Européennes nous sortons donc à 22h25 dans la rue. Après questionnement, un des gardes de notre hôtel nous demande d'attendre dans la guest house à côté. Un gentil monsieur nous fait signe de nous installer dans des fauteuils moyennement confortables en précisant que le pick-up arrivera dans quelques minutes. Vers 23 heures nous montons enfin dans un tuktuk qui nous amène à l'arrêt du bus. Des passagers sont en train de monter dans un bus, mais quand nous voulons en faire pareil on nous ordonne "Wait". Alors nous attendons, installées sur les chaises en plastique typiques du pays et en compagnie d'autres passagers. Un couple indien nous rejoint et commence tout de suite à s'impatienter. J'en déduis donc que les horaires doivent être mieux respectés en Inde. Finalement le bus arrive, mais quand nous voulons monter c'est encore "Wait". Est-ce qu'il y a trop de passagers pour les couchettes disponibles, ou doivent-ils réarranger la distribution des places? Nous ne le saurons jamais. Il est 23h30 bien passé quand nous avons enfin le droit de prendre nos quartiers pour la nuit. Nous nous retrouvons tout à l'arrière du bus avec la climatisation qui nous souffle un air glacial droit dans la nuque. Heureusement que nous nous sommes méfiées et avons apporté une petite laine pour la nuit.

Lire la suite

15:22 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

01/12/2017

Dernier jour à l'orphelinat

orphelinatQuand je suis ici je perds très vite toute notion du temps. Chaque jour nous fait vivre de nouvelles aventures, et pourtant les journées se ressemblent, rythmées par les horaires des activités avec les enfants. Bien que je lise mes mails tous les jours, le travail et la routine de la vie "normale" sont bien loin.

Malgré tout cela je ne peux pas ignorer que les deux semaines avec les enfants touchent déjà à leur fin. Un dernier trajet en tuktuk avec son cinéma de rue et c'est fini pour cette année.

Lire la suite

15:44 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

30/11/2017

La fin approche

orphelinatCe matin je me suis réveillée avec une perturbation intestinale et j'ai dû sortir la pauvre Marie en urgence de sa douche, toute savonnée qu'elle était. Sauvée in extremis... Heureusement que les crampes se sont estampées par la suite. Il ne me manquait plus qu'une bonne tourista avant le départ.

Quand nous tirons les rideaux le ciel est bleu et sans nuages, et nous savons tout de suite qu'il va faire chaud aujourd'hui.

Lire la suite

16:34 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

29/11/2017

Petites histoires du mercredi

orphelinatQuand le réveil m'arrache beaucoup trop tôt de mes rêves, le ciel se présente dans un gris uniforme. Normal, nous sommes dans la saison froide et les Cambodgiens vont revêtir leurs doudounes. A l'orphelinat on sortira les couvertures car les enfants auront de la chair de poule. Pour nous, par contre, c'est le temps idéal : pas trop chaud avec beaucoup de vent. Un vrai délice!

Aujourd'hui nous partons un peu plus tôt que d'habitude et la circulation n'est pas trop dense. Quand nous passons devant une maternelle, tous les petits sont dans la cour, alignés en rangs de deux, avec une maîtresse devant chaque groupe qui leur montre des exercices de gymnastique. C'est vraiment chou! Malheureusement je n'ai pas le temps de sortir mon appareil photo pour immortaliser la scène.

Lire la suite

16:00 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

28/11/2017

Le retour de Juana

orphelinatAujourd'hui est un grand jour car nous allons revoir Juana, l'ancienne coordonnatrice de l'orphelinat, partie en 2013 pour rejoindre une communauté de religieuses. Aujourd'hui elle vit et travaille au Timor oriental, mais son cœur est resté en Cambodge et surtout avec les mamans et enfants du centre. De passage au Cambodge pour obtenir un visa pour les Etats-Unis où elle doit se rendre l'année prochaine pour quelques mois elle en profite pour rendre visite à ceux qui sont chers à son cœur.

Juana est mon "role model" et je l'admire énormément. La semaine dernière encore quand j'ai vu la petite Naro pour la première fois, le visage couvert de mouches et pas très seyante, je me suis demandé ce que Juana aura fait dans une telle situation. Je savais alors qu'elle serait allé justement vers cet enfant pour nous faire découvrir toute sa beauté. Alors j'ai fait comme elle et le résultat ne m'a pas déçu.

Lire la suite

17:28 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

27/11/2017

Journée ordinaire

orphelinatCe matin nos amis les moines ont attaqué à 6h30 pile - et ce coup-ci les haut-parleurs étaient bien branchés. Mais bon, c'était presque l'heure pour se lever. Après notre café au bar en écoutant les nouvelles de TV 5 du Monde, nous reprenons notre route habituelle. Mais ce matin quelque chose est différent sur le dernier kilomètre qui nous sépare de l'orphelinat. Nous sommes enveloppés par de grands nuages de poussière. C'est nouveau. Quand les particules retombent un peu nous réalisons que quelqu'un a eu la bonne idée pendant le week-end mettre du gravier dans les trous immenses qu'il y avaient auparavant dans la chaussée. Du coup nous ne sommes plus secouées comme de pruniers.

Lire la suite

16:49 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

26/11/2017

Dimanche de détente

silk islandC'est quand même pas mal les week-ends! Les moines nous ont laissé plus ou moins en paix. Quelqu'un a dû leur suggérer de baisser leurs haut-parleurs, en tout cas pendant les heures matinales. Ils ont commencé leurs cérémonies vers 6 heures comme d'habitude, mais sans amplification cela ressemblait plus à un fond sonore en sourdine qui ne m'as pas empêché de me retourner encore une fois dans mon lit pour profiter du dimanche matin.

Plus tard nous nous offrons un savoureux petit déjeuner dans les alentours, car notre guest house n'est plus ce qu'elle était depuis que les propriétaires ont changés. Ensuite nous avons rendez-vous avec Monsieur Tom pour un tour sur l'île de la soie.

Lire la suite

16:33 Publié dans Cambodge | Tags : silk island | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

25/11/2017

Quelques réflexions

politiqueAujourd'hui visite des Killing Fields, ou Choeung Ek en Khmer, à 17 km au sud-ouest de Phnom Penh . Pour Marie c'est la première fois, pour moi la troisième. Mais l'effet est toujours le même.

Cet endroit si paisible était autrefois un centre d'exécution pendant le régime des Khmers rouges de 1974 à 1979. Les détenus y étaient acheminés depuis la prison S21 de Phnom Penh, puis sauvagement abattus sur place. Comme les balles coûtaient cher, les tortionnaires utilisaient tout ce qui leur tombait sous la main pour tuer : haches, pioches, marteaux ou machettes. Et pire encore, ils se servaient des branches aiguisées comme des dents de requin du palmier à sucre pour égorger leurs victimes.

A la fin du régime des Khmers  rouges on y a découvert 129 fosses communes avec des milliers de cadavres. A chaque saison de pluie os ou vêtements remontent encore à la surface. Aujourd'hui, Choeung Ek est un mémorial avec au centre un stupa bouddhiste dans lequel sont conservés plus de 5000 crânes humains plus des ossements rangés par catégories sur plus de 14 étages. Pour les bouddhistes il est très important d'honorer les restes mortels de leurs chers. Cet endroit leur permet de le faire sans pathos ni mauvais goût.

Lire la suite

16:48 Publié dans Cambodge | Tags : politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

24/11/2017

Tuktuks, motos, voitures...

tuktuk,motoAllez, il faut bien une note sur les véhicules préférés des Cambodgiens.  J'hésite si les motos occupons toujours la première place d'utilisation ou si les voitures leur ont volé la vedette. En tout cas à Phnom Penh c'est difficile à départager. 

Donc commençons par les tuktuks pour ne pas faire de jaloux. Ce véhicule sert au transport de personnes et de marchandises et est souvent rempli à ras bord. Selon la taille des passagers, les Cambodgiens arrivent à y entasser une dizaine de personnes. Evidemment nous autres touristes ne sont guère faits pour de tels exploits.

Personnellement j'adore les tuktuks. A chaque trajet nous sommes en première loge pour du cinéma en plein air et nous en prenons plein les yeux - hélas aussi les narines... Heureusement que Marie a pensé à emmener du Respirea à base d'huiles essentielles! 

Lire la suite

17:30 Publié dans Cambodge | Tags : tuktuk, moto, voiture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |