UA-70828429-1 UA-70828429-1

28/11/2014

L'équipe du Brave Heart Center

Notre première semaine touche à sa fin.  Ce soir nous avions prévu une réunion avec la nouvelle équipe dirigeante du Brave Heart Center : Colleen, responsable du côté opérationnel et du travail avec les enfants à l'orphelinat, plus ou moins remise de sa pneumonie, Elain, responsable de trouver les fonds nécessaires, et sa cousine Srey Peuv qui s'occupe de l'administratif.  Seulement voilà : un jeune garçon de 21 ans vient de décéder hier soir d'une crise d'épilepsie.   Quand je leur apprends cette mauvaise nouvelle Colleen fond en larmes et préfère rentrer à la maison.


Colleen est à la base infirmière.  Connaissant Juana elle s'est fait embarquer dans cette magnifique aventure par les deux cousines Srey Peuv et Elain.  Sa mère étant récemment décédée et ses enfants majeurs, elle a vendu son affaire en Australie pour s'occuper de l'orphelinat à mi-temps.  Colleen a pleins d'idées qui vont de la création d'un site web jusqu'aux primes mensuelles pour le nourrissage, la propreté et l'occupation des enfants. 

Cambodge, humanitaireLa veille nous avons également fait la connaissance de la nouvelle équipe médicale : une jeune femme médecin qui vient le matin et un jeune médecin qui consulte l'après-midi.  Le médecin nous explique qu'étant lui-même orphelin il comprend très bien leur état émotionnel et pense ainsi apporter un soutien particulier. 

La grande nouveauté est que les médecins font maintenant des visites dans les chambres pour vérifier l'état des enfants et n'attendent plus qu'on les leurs amène.  Chaque enfant est pesé et scrupuleusement suivi.

Bientôt un couple va compléter l'équipe;  lui est américain et spécialisé dans le travail avec les autistes;  elle est d'origine cambodgienne mais a grandi aux Etats-Unis.  Ce sera une vrai aubaine d'avoir quelqu'un qui connaisse bien les autistes car il y en a un bon nombre à l'orphelinat. 

Cambodge, humanitaire

Pour moi ces Cambodgiens qui reviennent au pays pour apporter leur aide sont en plus un grand signe d'espoir, car ils font le lien entre l'Occident et l'Asie tout en connaissant les deux approches.

Le Brave Heart Center englobe trois entités : l'orphelinat d'Etat NBIC, l'ONG Happy Tree et l'école Rabbit School.  Leur objectif commun est une collaboration étroite pour le bien-être des enfants.  Les enfant de Happy Tree viennent par exemple rejoindre les groupe de jeux chez nous.  Mais le bien-être des mamans est tout aussi important, car sans elles les enfants seront dans la misère.

Lors du dîner avec Elain et Srey Peuv, Marie et moi partageons nos observations de la semaine et font quelques suggestions pour améliorer encore davantage la routine journalière.  Un grand soucis pour tout le monde reste le nourrissage.  Les enfants sont souvent gavés dans une position couchée.  Avec le nombre de bouches à remplir les mamans n'ont ni le temps ni la patience nécessaire pour prendre le temps avec les enfants qui ont des problèmes à manger.  Une solution pourrait être de faire davantage appel aux volontaires en leur demandant de nourrir surtout les enfants qui mangent lentement pendant que les mamans s'occupent des autres.

Nous débattons également l'idée d'avoir un lieu pour les enfants décédés où les mamans pourraient faire brûler de l'encens en leur mémoire.  Nous évoquons l'idée d'une plaque sur laquelle on pourrait graver leurs noms, mais Srey Peuv nous explique que les Cambodgiens préfèrent quelque chose de plus neutre qui ne limitera pas l'âme dans son cheminement.  Comme quoi il est toujours important de bien connaître et de respecter la culture du pays!

 

Les commentaires sont fermés.