UA-70828429-1 UA-70828429-1

01/12/2014

Week-end à Kep

Après notre première semaine de travail on s'est offert un petit week-end détente à Kep, l'ancienne station balnéaire des français.  Nous partons en minibus en prenant la route numéro 3 vers le sud.  Je suis effarée de voir tous ces nouveaux complexes industriels qui se sont installés le long de la route.  Chinois pour la plupart.  Evidemment!  C'est là que sont produit pour une bouchée de dollars vêtements, chaussures, jouets par les petites mains agiles des jeunes filles cambodgiennes.


cambodge,tourisme,kepInitialement nous avions prévu d'aller sur "Rabbit Island", l'île des lapins, mais Christophe, le propriété du "Boat house" où nous logeons, nous fait une proposition plus alléchante : une journée en jeep pour faire le tour de la région de Kep.  Nous voilà parti pour voir la mangrove, les marées salants, les rizières avec les buffles d'eau, plusieurs pagodes et la frontière vers le Vietnam.  Mais surtout nous sommes allés à la rencontre des habitants souriants et si accueillants de ce magnifique pays!

Au premier village où nous nous arrêtons les habitants déplorent un décès.  Tous les membres de la famille sont arrivés pour les cérémonies liées au deuil.  Néanmoins on nous accueille avec le sourire et des embrassades.  Une jeune institutrice que Christophe connaît bien vient nous présenter ses jumeaux, Li Heng et Li Hong, âgés précisément de 9 mois et 27 jours.  Nous consommons un petit rafraichissement au bord de la plage sous les palmiers.  Moment tranquille et agréable.  Quant à moi, je resterai bien toute la journée parmi ses gens si sympathiques, mais il y a encore beaucoup de choses à voir.

Nous nous engageons avec la jeep sur les pistes rouges.  A chaque habitation que nous passons les enfants accourent et nous interpellent avec des "hello" joyeux.  Je me croirais presque au défilé du carnaval chez moi en Allemagne.  Au défilé du lundi gras on salue les chars décorés avec des "Alaaf".  Ici ce sont des "Hello" qui nous suivent pendant toute la journée. 

cambodge,tourisme,kepNous visitons une pagode qui vient juste d'être terminée.  Un jeune moine nous montre les lieux avec des indications très précises : ici il faut s'incliner trois fois pour saluer le bouddha et là il faut laisser son offrande.  Les peintures sont faites avec des couleurs intenses.  Sous chaque fresque on peut lire le nom du donateur et la somme d'argent qu'il a contribué.  110 $ par ici et 140 $ par là.  Le peintre n'a pas non plus oublié de laisser son numéro de portable sur une des fresques, au cas où quelqu'un d'autre aura besoin de ses services...

A midi nous mangeons à quelques mètres de la frontière vietnamienne.  Quatre crêpes aux légumes et quatre petites bouteilles d'eau pour le prix de 14'000 riels = 3.5 $.  Ici beaucoup de femmes portent le chapeau pointu des Vietnamiennes et leurs tenus pyjamas typiques.  Les cambodgiennes sont plutôt porteuses de chapeaux à fleurs à large bord. 

cambodge,tourisme,kepNous reprenons le chemin des rizières.  Les paysans sont au travail.  La moisson a commencé.  Après avoir coupé les tiges, ils les battent afin de faire ressortir le grain.  C'est un travail long et fastidieux.  Ensuite le riz est transporté dans des gros sacs au village, souvent sur des charrettes tirées par des buffles.  Dans la région de Kep on ne voit pas encore beaucoup de machines pour faire ce travail.  Une fois la moisson terminée, les paysans amènent les buffles dans le champs pour le piétiner et le fumer.  Et ensuite on va replanter du riz.  Ici il n'y a qu'une seule récolte dans l'année, tandis que dans la région de Battambang on peut avoir deux à trois récoltes.

Dans cette région on trouve des petites collines plantées au milieu des rizières, comme si des géants avaient joué à faire des pâtés de sable.  En haut d'une telle colline se trouve une petite pagode.  Nous grimpons les 145 marches et restons époustouflés devant tant de beauté.  Sous nos yeux s'étend le patchwork des rizières dans un méli mélo de couleurs vert et jaune, selon la maturité du riz.  Le ciel nuageux se reflète dans l'eau.  Une allée de palmiers juste au pied de la colline mène au prochain village.  Au loin on voit des buffles se prélasser dans l'eau boueuse.  Ce paysage est beau comme un tableau et nous en prenons plein les yeux.

cambodge,tourisme,kep

Les commentaires sont fermés.