UA-70828429-1 UA-70828429-1

12/02/2015

Le carnaval en Rhenanie

carnavalAujourd'hui est le "carnaval des femmes".  C'est le début de la dernière ligne droite jusqu'au mercredi des cendres. Pour ceux qui ne le savent pas : je suis d'origine allemande venant de la Rhénanie et cela fait maintenant 30 ans que je vis en "exile carnavalistique".  Les premières années étaient vraiment dures.  Je me rappelle de m'être maquillée et déguisée pour danser toute seule dans mon salon avec de la musique du carnaval.  Entre temps, avec l'éloignement et l'âge, je me suis bien calmée et ne ressent plus de manque.


Mais qu'est-ce cette coutume étrange du carnaval et d'où vient elle?  En effet on trouve les prédécesseurs du carnaval en Mésopotamie déjà il y a environ 5000 ans avant JC.  En méditerranée en trouve des fêtes semblables, en honneur de la déesse Isis chez les Egyptiens ou Dionysos chez les Grècques.  Les Romains célébraient les saturnales en honneur de leur dieu Saturne où maîtres et esclaves échangeaient les rôles.  Ils se lançaient des petals de roses qui sont peut-être à l'origine de nos confettis.

Dans les rites celtiques on célébrait le changement entre hiver et printemps : on essayait de chasser l'hiver en se déguisant en fantômes, lutins et autres personnages de la nature tout en faisant du bruit.  Ceci representait la lutte entre la lumière et l'obscurité, entre le bien et le mal, entre l'hiver et le printemps.

Au Moyen-Age on fêtait autour de l'épiphanie des "fêtes de fous" ou on échangeait les rôles entre les différents rangs du clergé et parodiait les rites de l'église.  Puisque le carnival était surtout lié à l'église catholique  il perdit son importance après la réformation dans les pays protestants mais restait vivant dans les régions catholiques comme la Rhenanie.

carnavalPendant l'occupation française sous Napoléon il n'y avait presque plus de cortèges dans les rues de Cologne, mais à partir de 1823 Cologne, qui appartenait maintenant à la Prusse, ranimait les comités du carnaval et ajoutait une critique cachée dans une ambiance humoristique.   Le côté militaire joue un rôle préponderant au carnaval rhénan.  Ainsi on trouve de différents corps avec une structure militaires: les "soldats de la ville," les "étincelles bleues", la "garde du prince", etc.  On se moque des occupants avec une mine candide. Imaginez des hommes armés et en uniforme qui exécutent une danse en agitant leurs fesses dos au public... 

L'étymologie du mot carnaval n'est pas tout à fait claire.  Le mot pourrait venir du latin carne levare (enlever la viande, devenu carnelevale c'est-à-dire le temps sans viande, le carême, ou encore dans un élan humoristique carne vale  = adieu la viande! 

Les "cris de guerre" en Rhenanie sont "Alaaf" ou "Helau".  Chaque carnavaliste qui se respecte sait que la date officielle du début des festivities est le 11 novembre à 11h11. Le chiffre 11 joue un rôle prédominant pendant le carnaval : chaque soirée gala, chaque cortège, chaque manifestation liée au carnaval commencera à x heure 11.

carnavalLe jeudi avant le carnaval en l'an 1729 les nonnes du monastère St. Maurice dansaient et chantaient en déguisements et étaient ainsi apparemment les premières à créer le "carnaval des femmes".  En Rhénanie les hommes profitent de ce jour pour porter leurs plus moches cravates, peut-être un cadeau de leur belle-mère, car ce jour-ci les femmes en profitent pour couper les cravates de leurs collègues masculins.  Un ami qui travaillait dans un des ministères à Bonn m'avait raconté l'anecdote où quelqu'un avait eu la bonne idée d'organiser une réunion avec des Anglais un tel jeudi.  A 11h11 la porte de la salle de réunion s'ouvrait et une horde de femmes déchaînées et armées de ciseaux inondait la salle pour massacrer toutes les cravates présentes.  Visiblement les Anglais n'avaient pas été prévenus à l'avance et je vous laisse imaginer leurs têtes médusées.  Shocking!....

Alors Mesdames, par pitié, n'essayez surtout pas de faire la même chose ici à Genève.  D'ailleurs j'ai raté l'échéance de 11h11 pour publier ce billet...

ALAAF!

14:14 Publié dans Air du temps | Tags : carnaval | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.