UA-70828429-1 UA-70828429-1

26/02/2015

Le stress au travail

stressL’évolution technologique a modifié la nature des facteurs de stress : la charge de travail est quantitative et qualitative, la pénibilité est physique, mentale et émotionnelle. Les conséquences sont en règle générale l’absentéisme, une perte de productivité, une rotation accélérée du personnel, une augmentation d’accidents, etc. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) liste les principaux facteurs de stress et les regroupe en neuf catégories :


1.      La nature des tâches : activité monotone, peu stimulante, dépourvue de sens, déplaisante, répugnante.

2.      Charge de travail, rythme et cadences : avoir trop ou trop peu à faire; avoir de fortes contraintes temporelles; mener de front différentes tâches; manquer de temps pour souffler.

3.      Horaires de travail : horaires stricts immuables, trop importants, imprévisibles et incompatibles avec la vie sociale.

4.      Participation et contrôle : manque de participation à la prise de décision ou de contrôle sur les méthodes de travail.

5.      Progression de carrière : précarité de l’emploi, manque de perspectives de promotion, de reconnaissance sociale, de systèmes d’évaluation des performances clairs ou équitables, sur- ou sous-qualifications pour le poste.

6.      Rôle au sein de l’entreprise : rôles peu clairs, plusieurs rôles incompatibles, responsabilités de plusieurs personnes.

7.      Relations interpersonnelles : manque de considération ou de soutien des responsables hiérarchiques, mauvaises relations entre collègues, brimades, harcèlement, violence, isolement.

8.      Culture d’entreprise : mauvaise communication, absence de transparence des objectifs de l’entreprise.

9.      Liens entre la vie professionnelle et la vie privée : conflits entre exigences de la vie  professionnelle et de la vie privée, manque d’appui à la maison pour les problèmes rencontrés au travail, manque de reconnaissance des difficultés personnelles au travail.

Ces facteurs de stress se combinent différemment pour chaque individu concerné et selon le contexte. Tout le monde peut donc être stressé, mais réagit différemment. Chacun entretient également un rapport propre au travail qui peut, soit rimer avec épanouissement personnel et investissement, soit avec oppression, jungle, galère, exploitation ou encore avec routine et résistance.

 

13:39 Publié dans Santé | Tags : stress | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.