UA-70828429-1 UA-70828429-1

21/03/2015

Utopia

MPj04009470000[1].jpgImaginez un monde de bienveillance et sans jugement, où chacun montre de l'empathie pour l'autre. Un monde où on s'écoute vraiment, pas juste en surface. Un monde où chacun se sait reconnu et entendu et qui nous pousse à grandir. Un monde où on apprécie nos côtés forts à leur juste valeur et où on nous signale les domaines à développer dans une terminologie positive.

Vous allez me dire qu'un tel monde n'existe pas. Si, si, je vous assure qu'il existe. Son royaume n'est juste pas encore très étendu pour le moment. Je vous parle du monde du coaching.


 

Je viens de passer trois jours d'examens pratiques très intenses. A priori je crois que personne n'apprécie vraiment des examens.  On révise, se fait du mauvais sang, on imagine le meilleur scénario et le pire. Bref, l'esprit est bien occupé par nos craintes et nous nous créons tout un stress. Dans notre formation de coach nous sommes évalués par rapport à notre capacité d'appliquer certains outils. Parfois cela semble contraignant et pinailleur de tout devoir appliquer jusqu'au dernier détail. Puis vient le moment où on réalise le pourquoi du comment. A force de faire ou d'observer le métier finit par rentrer. Personnellement j'apprends souvent par mes erreurs et alors j'ai beaucoup appris pendant ces examens, surtout le dernier jour.

Mais en même temps il n'y a jamais eu le sentiment d'échec. Le fait que les superviseurs nous disent les choses à développer tout en reconnaissant nos qualités fait passer la pilule sans résistance. Je dirai même que tout le monde s'est senti ressourcé. Alors je me pose la question pourquoi nous n'arrivons pas à transposer cette attitude si efficace dans le monde du travail? Pourquoi préfère-t-on focaliser sur toutes ces choses qui ne vont pas à la place de celles qui vont? Pourquoi est-il si difficile de reconnaître les qualités d'une personne, de la voir dans sa globalité? Quel est notre rôle dans cette approche négative? Notre responsabilité?

Je vous lance le défi d'essayer une autre stratégie. Recherchez tout ce qui est beau et bien chez l'autre. Efforcez-vous de lui trouver au moins une valeur et dites-la lui, de préférence avec un sourire honnête. Initiez-vous à la communication non-violente ou une autre technique pour vous relier aux émotions et à l'authenticité.  Nous ne sommes pas des robots mais des êtres riches et créatifs. J'ai vu la créativité exploser pendant ces trois derniers jours et la charge énorme d'énergie positive qu'elle amène. La créativité est contagieuse.  Alors qu'attendez-vous pour vous laisser contaminer? Mon Utopia peut se concrétiser à tout moment et partout dans le monde et j'ai bien envie d'y faire ma contribution.

 

Les commentaires sont fermés.