UA-70828429-1 UA-70828429-1

15/04/2015

Sucré sucré...

glucidesTout le monde parle du sucre.  D’un point de vue physiologique le sucre est absolument indispensable pour la survie, car le cerveau et les muscles ont un grand besoin de glucose. D'un point de vue psychologique le sucre est hélas également souvent substitut de récompense ou de sécurité.

Mais il y a sucre et sucre. On distingue notamment entre sucres simples ou rapides (le glucose, le fructose et le saccharose) et sucres complexes ou lents (le plus important étant l’amidon qui procure de l’énergie sur la longueur). On trouve les sucres simples dans les fruits, le miel, le sucre blanc, la mélasse, le sirop d’érable, le lactose, les fruits secs, etc. Tout ce qui est raffiné devient sucre rapide, comme les patisseries, les glaces, les sodas, etc. Les sucres lents se trouvent dans les céréales complètes, les légumes à fibres, les  légumineuses et les pommes de terre. Les fruits à pépins contiennent de la pectine, tandis que les féculents (petits pois, lentilles, pois chiche) contiennent de l’amidon. Notre besoin quotidien se situe à 5 portions de 200 g de fruits et légumes par jour.


L’assimilation des sucres commence dans la bouche, à condition qu’il y ait suffisamment de salive, puis elle continue dans l’estomac. Dans le tube digestif les sucres sont transformés en glucose. Le glucose est ensuite transporté par le sang vers les cellules pour leur fournir l’énergie dont elles ont besoin. Le glucose est l’un des principaux combustibles de l’organisme, surtout nécessité par notre cerveau et les globules rouges pour satisfaire leurs besoins énergétiques. Le glucose est stocké sous forme de glycogène dans le foie et dans les muscles. Un excès de glucides est transformé en lipides et stocké dans les tissus adipeux (vive les poignées d'amour....). En cas de forte activité, le corps reprend le sucre dans les graisses qui sont retransformées dans le foie en glucose afin de pouvoir être utilisées. Donc, si vous êtes accros au sucre il va falloir bouger BEAUCOUP!

Le taux normal de la glycémie dans le sang se situe à 80 mg/l. Il est régulé par l’insuline et le glucagon du pancréas, par les surrénales, la thyroïde et l’hypophyse. La transformation des sucres lents est relativement lente (on s'en serait douté...) et le passage du glucose dans le sang est donc régulier et progressif.

Les sucres rapides vont se diffuser très vite dans l'organisme mais sans durer. La consommation de sucres rapides crée donc un afflux important de glucose dans le sang qui provoque des chocs glycémiques. Ceci déclenche une sécrétion d’insuline par le pancréas afin de ramener la glycémie rapidement à son taux normal. Vous avez certainement déjà constaté ce phénomène de "coup de pompe"  après avoir mange sucré.  La répétition de ces processus finit par fatiguer le pancréas qui peut par la suite devenir incapable d’assurer une bonne régulation de la glycémie.

Si on mange trop de sucre on se déminéralise en même temps, une carence en sucre peut par contre créer une atrophie musculaire.  En règle générale le sucre est acidifiant et immunodépresseur. Il peut provoquer des crises d’hypoglycémie et provoquer ainsi un état de stress. Il est également à la base de la fermentation intestinale et nourrit le candida albicans 

 

 

 

11:26 Publié dans Santé | Tags : glucides | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.