UA-70828429-1 UA-70828429-1

17/06/2015

Bon sang...

sangBon, on sait que Dracula et sa bande de vampires se délèctent de notre sang tout autant que nos chers amis les moustiques, que nous en avons quelques 5 à 6 litres dans le corps et qu’il vaut mieux ne pas en perdre plus que 40% à la fois si on ne veut pas rendre son tablier tout de suite, mais en dehors de ça – à quoi nous sert le sang ?


Nos cellules ont besoin de d’oxygène, de nutriments et d’eau, de maintenir une température normale et constante, d’éliminer suffisamment leurs déchets, et de réagir efficacement contre les agressions microbiennes.  Et c’est la circulation sanguine qui remplit d’une manière très efficace ces fonctions principales.

Le débit sanguin détermine l’apport d’oxygène et de nutriments aux cellules et l’élimination de leurs déchets mais aussi les échanges gazeux dans les poumons, l’absorption des nutriments contenus dans le système digestif ainsi que la formation d’urine par les reins. Saviez-vous que le sang se déplace toujours des zones où la pression est la plus haute vers celles où la pression est la plus basse?  En plus son débit est ajusté au fonctionnement adéquat de chaque tissu et de chaque organe.  Quelle programmation détaillé!

Le sang circule grâce à la pression générée par notre cher petit cœur qui pompe sans cesse.  Le maintien d’une pression sanguine normale et constante est donc impératif pour le maintien de l’homéostasie de l’organisme en entier.

La principale fonction de la circulation cutanée est de contribuer au maintien de la température corporelle à 36,8° C environ.  La chaleur va faire dilater les vaisseaux sanguins de surface afin de drainer l’excès de chaleur vers la surface où elle se dissipe.  Elle augmente également  la vitesse du métabolisme des cellules cardiaques et la fréquence cardiaque, par exemple lors d’une forte fièvre.  Le froid a l’effet opposé.

Les limites du pH sanguin compatible avec la vie sont assez étroites et vont de 7,32 à 7,42.  Grâce à des systèmes tampons internes qui agissent immédiatement le sang peut être maintenu dans ces limites de pH.  Ceci est important surtout en cas d’apport acide brusque et important, comme par exemple de l’acide lactique au cours d’un exercice physique intense.

Le sang est également la source de la lymphe car les vaisseaux lymphatiques se développent à partir des veines.  Le sang assure ainsi la circulation des éléments de l’immunité et apporte de l’oxygène et des nutriments aux organes lymphatiques.  Il permet également de transporter rapidement les lymphocytes qui patrouillent continuellement l’organisme pour le débarasser lds corps étrangers.  Et finalement le sang a la capacité extraordinaire d’être fluide dans les vaisseaux tout en coagulant à l’air libre grâce aux plaquettes, ce qui permet à l’organisme de réparer des plaies.

sangAujourd'hui aucun traitement ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins.  C'est la raison pour laquelle le don de sang est indispensable dans le monde entier.  En France par exemple un million de malades bénéficient chaque année du sang des donneurs (500 000 malades transfusés et 500 000 patients utilisant les médicaments dérivés du sang).  J'ai raté de peu la journée mondiale du don du sang qui avait lieu le 14 juin.  Mais vous pouvez toujours consulter les dates des prochaines collectes organisées dans les communes ou passer directement au Centre de transfusion sanguine (CTS) des HUG.  C'est une richesse que vous pouvez partager facilement et qui peut sauver des vies.  Alors qu'attendez-vous? 

 

 

 

 

 

 

 

12:43 Publié dans Santé | Tags : sang | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Dracula n'est un vampire que dans l'imagination de l'auteur du roman.
Le vrai Dracula est un véritable héros roumain et chrétien, ayant combattu les musulmans turcs.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 17/06/2015

Les commentaires sont fermés.