UA-70828429-1 UA-70828429-1

10/06/2015

Belles cerises

cerisesLe matin dans ma cuisine j'admire le cerisier de mes voisins dont les fruits commencent à prendre de la couleur.  Tant de beaux souvenirs sont liés aux cerises : les boucles d'oreilles savoureuses, la grimpette dans l'arbre pour les cueillir, la bouche rouge témoignant de ma gourmandise, puis les mains rouges après le dénoyautage de notre récolte.  Et toutes ces bonnes choses à manger : clafoutis, tartes, soufflés, compotes, salades de fruits, coupes glacées, sans oublier la fameuse « Forêt Noire ».  Plus tard j’ai également découvert les plaisirs du kirsch (avec ou sans café)… 


Les cerises sauvages étaient déjà consommées dans l'Antiquité et cultivés au Moyen Age. Au 18ème siècle, Louis XV, grand amateur de cerises, encouragea la culture et le développement des nouvelles variétés.  Aujourd'hui, plus de 200 variétés sont répertoriées en France mais on n'en cultive qu'une douzaine seulement.  Personnellement j’adore la variété Burlat, rouge foncé et succulente.

La cerise est le plus sucré des fruits rouges et donc aussi le plus énergétique avec environ 68 kcal/100 g.  Une portion de 125 g de cerises permet de couvrir 20 à 30 % de l'apport quotidien recommandé en vitamine C et 25 % de l'apport quotidien recommandé de provitamine A, ou carotène.  Ces vitamines ont des propriétés anti-oxydantes, c'est-à-dire qu'elles limitent les effets néfastes des radicaux libres sur les cellules.  Riches en eau et en potassium), les cerises ont également des propriétés diurétiqueset leurs fibres stimulent lefonctionnement intestinal.  Ne buvez pas trop d’eau en les mangeant, sinon vous allez avoir des mauvaises surprises.

Tout est bon et utilisable dans la cerise.  Les queues de cerises sont principalement utilisées pour leurs propriétés diurétiques et dépuratives, contre l'inflammation des voies urinaires, la cystite et la colique néphrétique et pour désintoxiquer l'organisme en favorisant le fonctionnement des reins.  Vous pouvez les utiliser en décoction ou en infusion, en poudre, en gélule ou sachet vendus en pharmacie.  La dose généralement recommandée est d'environ 2 g à prendre matin, midi et soir lors du repas, avec un verre d'eau.  Quant aux noyaux, vous pouvez les garder et en faire des petits coussins.  Faites-les chauffer avant de les poser sur votre corps.  Ils soulageront vos maux de dos et les torticolis.

Bonne dégustation!

 

 

Commentaires

Magnifique,
prix affiché?

Autrefois "fruit du pauvre"!

Aujourd'hui, luxe

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/06/2015

Prix entre 5.50 et 10 euros le kilo, selon la semaine et le producteur. Mais pour les quelques semaines de l'année la gourmandise n'a pas de prix...
Sinon il faut avoir son propre cerisier dans le jardin.

Écrit par : Momsrey Bee | 11/06/2015

Le temps des cerises est délicieux!
Je vois encore le cerisier dans le jardin, et les heures passées à manger sur l'arbre...

Écrit par : hommelibre | 11/06/2015

Ah... qu'îl est loin le temps de l'enfance, à grimper en faisant attention - les branches des cerisiers sont fragiles - sur ces arbres merveilleux...

Ma préférée étaient la "coeur de pigeon", je ne sais même pas si elle existe toujours.

La race humaine a voulu régenter le règne végétal à quelques variétés "commercialement intéressantes".

Écrit par : Keren Dispa | 11/06/2015

Rien que le nom "Coeur de pigeon" fait déjà rêver...

Écrit par : Momsrey Bee | 11/06/2015

Les commentaires sont fermés.