UA-70828429-1 UA-70828429-1

23/06/2015

Sey Ha s'en est allé

orphelinatOn peut dire ce qu’on veut contre les réseaux sociaux, pour moi ils ont l’avantage de pouvoir rester en contact avec des volontaires que j’ai connu à l’orphelinat et être ainsi au courant de ce qui s’y passe.  C’est ainsi que j’ai su hier soir que je n’irai plus me promener avec Sey Ha. 


De mon groupe initial d’il y a cinq ans il ne reste alors plus que les autistes Sara, Ravi et Somkhan et l'aveugle Bo.  Tous les autres enfants ont élu domicile au ciel. 

C’est toujours à ces moments-là que je me pose des questions par rapport à mon action à l’orphelinat.  J’y passe relativement peu de temps par année et pourtant je m’attache à ces petits êtres merveilleux dont je sais pertinemment bien que je ne les verrais peut-être plus la prochaine fois.

Peut-être devrais-je changer de groupe?  En même temps il y a d’autres enfants qui sont arrivés et auxquels je me suis attachée. Aller dans cet endroit m'apprend à chaque fois de lâcher prise et à revoir ma relation par rapport à la mort.  Bien sûr il y a la tristesse.  Elle est mélangée à pleins d'autres sentiments.  Au cas de Sey Ha je suis heureuse pour lui que sa souffrance soit finie.  L’année dernière il était déjà dans un tel état que je m’étonne comment il ait pu tenir encore tous ces mois. 

La plupart des enfants sont heureux à l’orphelinat malgré leurs maladies.  Ils sont choyés et entourés d’amour et ils s’accrochent à la vie.  Sey Ha restera dans mon cœur non pas comme le petit grincheux qu’il pouvait être à ses heures, mais avec ses trait paisibles et détendus quand je le balançais doucement sur le gros ballon gonflable ou quand je lui massais le dos.  Quand je pense à lui, la paume de ma main garde le souvenir de sa colonne vertébrale tordue et de sa cage thoracique déformée.  Je me rappelle aussi les longs moments passés ensemble à le faire manger.  Repose en paix mon petit ami.  Tu resteras à jamais dans mon cœur.


 

 

 

 

07:34 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.