UA-70828429-1 UA-70828429-1

19/11/2015

Prête...

P1030586.JPGÇa y est - une année a passé comme l'éclair et je suis fine prête à repartir voir mes petits chéris à l'orphelinat.  Le sac est bouclé et attend son enregistrement à l'aéroport.  Heureusement pour moi je ne dois pas faire le trajet en moto...

Comme d'habitude j'emmène peu de choses pour moi-même.  Mais il y a tous ces cadeaux entre les vêtements et masques de beauté pour les mamans et de l'huile de massage, des ballons gonflables, des bâtons de maquillage dans toutes les couleurs, des stylos, etc. pour les enfants.  Sans parler de fromage, chocolat et biscuits de noël pour les amis sur place.  Bref des cadeaux pour tous ces êtres chers dont je me réjouis de les revoir! 


 

Grâce à la newsletter mensuelle de l'orphelinat je sais que tout le monde va bien.  C'est déjà une bonne chose qui m'évitera la déception de l'année dernière à chercher quelqu'un en vain. Seul bémol : à peine arrivée aura lieu la fête de l'eau et l'orphelinat sera fermé pendant trois jours.  Cette année encore le président Hun Sen a annulé les courses de bateaux qui attirer des milliers de personnes dans la vielle pour éviter un trop gros attroupement.  Mais même sans ça il y aura du monde et j'ai déjà envie de m'enfuir!  J'ai déjà quelques idées d'évasion dans la tête.  J'y verrai bien une fois sur place.

5ed11077c5.jpgComme par coïncidence je viens de recevoir un rapport des hôpitaux Kantha Bopha du Dr. Beat Richner qui vient d’ouvrir une nouvelle maternité à Siem Reap.  Kantha Bopha hospitalise entre 80 et 90% de tous les enfants gravement malades des quatre coins du Cambodge.  Chaque jour 3000 enfants bénéficient de soins ambulatoires dans les  polycliniques.  Toutes les mères cambodgiennes savent qu’elles peuvent y faire soigner leurs enfants gratuitement. 

Le gouvernement cambodgien a désormais doublé sa contribution et déclaré Kantha Bopha comme étant un modèle qu’il fallait préserver à tout jamais.  Aucun dollar ne se perd dans la corruption ou la bureaucratie et chaque employé est payé correctement.   Mais tout ceci est évidemment seulement possible grâce aux dons. 

J’ai visité la clinique à Siem Reap il y a cinq ans.  Tous les samedi soirs le Dr. Richner y donne une conférence-concert avec son violoncelle pour sensibiliser un maximum de personnes à sa cause.  C'est un personnage riche en couleurs, entier et passionné, qui ne mâche jamais ses mots par rapport à l'OMS ou l'industrie pharmaceutique Suisse.  Avec son incroyable énergie il encourage les jeunes à laisser leur sang et les moins jeunes leur argent.  Tout le monde peut contribuer ainsi à cette magnifique œuvre d’une vie entière.  Si un jour vous allez à Siem Reap, ne vous contentez pas de visiter les temples mais profitez également pour rencontrer le Dr. Richner.

cambodge.jpgEn attendant je vous laisse - j'ai un avion à attraper....

A tout bientôt avec des nouvelles fraîches du Cambodge. 

 

Les commentaires sont fermés.