UA-70828429-1 UA-70828429-1

30/11/2015

Des nouvelles de l'orphelinat

orphelinatMe voici donc enfin pour une vraie journée de travail au centre où je retrouve Colleen, la coordonnatrice du Braveheart Center, et Chloe Greensland, une volontaire australienne que j'avais rencontré il y a quelques années et qui est venu s'installer au Cambodge pour quelques mois.  Le matin elle aide au centre et l'après-midi elle enseigne l'anglais.  Cela fait toujours plaisir de retrouver quelques têtes connues!

Lire la suite

14:37 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

29/11/2015

Week-end à Takeo

sourire angkor kwao,bénévolatMa semaine de repos touche à sa fin.  Mais avant d'entamer enfin sérieusement le travail à l'orphelinat j'ai profité encore d'un week-end détente au village de l'association Sourire Angkor Kwao que j'avais déjà visité l'année dernière.  Cette fois-ci nous partons avec Marie-Jo et Pascal Labbé du Cyclo, leur fils Greg et un jeune couple d'amis.  Mon vénérable âge me vaut la place sur le siège devant, et j'ai tout le loisir d'apprécier les manœuvres de dépassement de Pascal.  Je lui raconte que le franchissement d'une ligne continue vaut maintenant 500 francs suisse à Genève.  Heureusement que ce n'est pas le cas ici - sinon chaque voyage coûterait une fortune...

Lire la suite

28/11/2015

Un peu de culture

spectacle,danseL'année dernière avec Marie nous sommes allés voir une pièce de théâtre au musée, White Spirit.  Chaque année la troupe de Cambodian Living Arts nous propose de multiples spectacles.  Ne pas y assister sera un vrai sacrilège.  Donc me voilà fine prête à m'émerveiller pendant une heure devant les prouesses des danseurs qui vont interpréter des danses traditionnelles de différentes régions du Cambodge.  Nous apprenons en début du spectacle qu'ils doivent s'entraîner pendant 15 ans avant d'être formés.  Quand j'étais petite je rêvais de pouvoir replier mes doigts avec grâce comme eux, mais c'est peine perdu.  Tant pis - il faut aussi du publique, n'est-ce pas? 

Lire la suite

14:18 Publié dans Cambodge | Tags : spectacle, danse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

27/11/2015

Travail au ralenti

orphelinatComme prévu le réveil m'a sorti durement du peu de sommeil que j'avais pu trouver la nuit dernière.  En plus, juste au moment de sortir de la chambre, le courant s'arrête à nouveau.  Ce qui signifie pour moi la privation d'un petit café avant de partir.  Sniff sniff.

Les rues sont relativement vides ce matin.  Bon nombre de Phnom Penois ont dû quitter la ville pour rejoindre leurs familles en province pendant la fête des eaux.  Ou pour assister aux courses de bateau dans les autres villes.  Au bord de la route je m'étonne d'entendre de la belle musique : une femme relativement âgée et débout chante dans un microphone avec d'autres personnes autour d'elle.  Devant elle une boîte pour l'argent et des écriteaux en khmer.  De retour à l'hôtel je lis dans le journal que la ville a interdit aux personnes handicapées de chanter dans les rues  parce que "ce n'est pas esthétique."  Du coup, celles-ci ont entrepris des actions de protestation dans toute la ville car c'est avec leur musique qu'ils gagnent leur vie.  Moi je leur tire mon chapeau !

Lire la suite

10:06 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

26/11/2015

Rester zen

95.jpgDe retour à Phnom Penh j'étais sur le point de vous raconter encore une belle journée riche en événements quand, à dix heures pile du soir, j’entends les voix d’une altercation dans la rue.  C'est le dernier jour de la fête des eaux et je suis bien contente d’être au calme dans ma chambre. Puis, comme au théâtre, les lumières s’éteignent progressivement et un calme inhabituel enveloppe soudainement la rue. Privés d'autres lumières que le magnifique clair de lune, les gens rentrent certainement chez eux.  Mais très vite après le camion poubelle passe ramasser les ordures et le niveau sonore retrouve son taux habituel.  Je suis étendue sur mon lit et écoute les bruits dehors.

Peut-être l'électricité a-t-elle a sauté à cause des milliers de petites lumières, perlant comme des gouttes d'eau du haut des arbres et illuminant ainsi les grands boulevards. Cela ne m'étonnera guère.

 

Lire la suite

25/11/2015

Battambang

Naktadambangkragnoung.jpgMa famille Cambodgienne se fait un point d’honneur de me faire plaisir.  Je suis sûre que c’est pour cette raison qu’ils ont choisi cet hôtel trois étoiles. J’ai vite compris que je n’aurai aucune chance de payer quoique ce soit.  En plus cela les gêne quand je dis merci.  Mon amie Seang m’a expliqué une fois que les parents n’ont pas à remercier leurs enfants, et je suis un peu sa maman de remplacement.

Me voilà donc à Battambang, la deuxième ville du pays, au nord-ouest du Cambodge. Selon la légende un géant devenu roi, en voulant combattre un rival, lui aurait lancé un gourdin pour le tuer.  Il manqua sa cible et le bâton retomba et forma un ruisseau nommé O Dambang, pour finalement se perdre dans une région reculée qu’un des rois suivants ordonna de nommer « province de Battambang».  Une statue peint en noir et or en l’honneur de ce géant trône à l’entrée de la ville. 

Lire la suite

16:50 Publié dans Cambodge | Tags : battambang | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

24/11/2015

Journée de voyage

BattambangQuand j’ai dit à mes amis Cambodgiens que je voulais aller à Battambang, ils m’ont invité à partir avec eux en voiture. Le mari a une affaire à Battambang et doit s’y rendre une fois par mois pour régler les salaires. J’ai accepté sans être sûre si c’est une bonne idée ou pas : d’un côté c’est intéressant de visiter le pays avec des indigènes, d’un autre je ne sais pas trop ce qui m’attend avec eux – sans parler de ma sainte liberté. Mais j’ai décidé de jouer le jeu et de me réjouir quoi qu’il advienne. De toute façon ce sera l’aventure de l’inconnu.

Lire la suite

17:14 Publié dans Cambodge | Tags : battambang | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

23/11/2015

Les retrouvailles

orphelinatLe décalage horaire m'a rattrapé et la nuit fut courte et pénible.  Pas grave, ce matin j'ai enfin pu me faire chauffer à l'orphelinat par Monsieur Tom, mon conducteur de tuktuk préféré.  Nous prenons notre chemin habituel.  J'adore toujours autant les trajets en tuktuk.  C'est mon théâtre en plein air, bien que la pollution colle vite à la peau.  Le trafic est dense, mais je l'avais imaginé pire.  Depuis le temps que je prends ce chemin je m'amuse à me situer sur le trajet rien qu'en regardant les échoppes.  Elles sont toujours groupées par thèmes : les jouets et vélos, les motos, plus loin les meubles modernes, les machines agricoles, les meubles traditionnels en bois, les pneus, les jantes, etc.  Quant au complexe titanesque devant le stade olympique, les progrès des travaux sont moins visibles que l'année dernière.  Ils doivent être en train d'aménager l'intérieur.  

Les travaux de réfection de la grosse artère qui mène vers l'orphelinat sont heureusement finis.  Ouf!  L'année dernière on a dégusté à cet endroit entre les bouchons interminables et des tonnes de poussière.  Près de Northbridge je découvre que tous les terrains vagues ont changés de statut pour devenir condominiums de luxe.  Evidemment encore en construction.  "Beaucoup de luxe pour peu de gens" - tel est leur slogan de vente.   Super!  Encore une fois Phnom Penh étend ses tentacules au détriment des pauvres.  Rien de nouveau sous le soleil.

Lire la suite

17:21 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

22/11/2015

Dimanche tranquille

P1010126.JPGUn dimanche de délicieux farniente, sans tâches ménagères ni obligations quelconques.  Pour ceux qui me connaissent un moment rare dont je profite pleinement.  Les moines ont entamés leurs prières à une heure raisonnable, et j'ai pu faire la grâce matinée avant de partir faire un tour en ville.  Je passe par Wat Ounalom, le monastère au bord de Riverside qui date du 15ème siècle.  C'est un des cinq monastères originaux à Phnom Penh.  Comme chaque monastère, il s'agit d'une variété de bâtiments allant du temple lui-même aux écoles, bibliothèques et quartiers d'habitation.  Sans oublier le stupa qui donne son nom au temple car il contient un ounalum, un cheveu de sourcil du Bouddha.  En visitant le temple je me rends compte encore une fois que toutes ces illustrations et statues dorées ne me parlent pas.  Il faut probablement connaître leurs significations pour pouvoir les apprécier.  Par contre j'apprécie la tranquillité du lieu.

Lire la suite

15:33 Publié dans Cambodge | Tags : phnom penh | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | |

21/11/2015

Back again

P1010069.JPGJ'ai passé une excellente nuit - les moines ont eu pitié de moi.  Petit déjeuner à l'Américaine au bar avec œufs au bacon, tartines à la confiture d'orange et salade de fruits frais.  Miam.  Puis passage à la banque pour y déposer une grosse somme pour l'orphelinat.  Après je me sens soulagée.  Pas que cela soit écrit sur mon front, mais je n'aime quand même pas me promener avec la ceinture remplis de billets.  Pour me récompenser je m'offre une pédicure chez "Friends", une ONG qui s'occupe des enfants de la rue.  Je suis accueilli par un jeune garçon maquillé, les ongles des pieds et des mains manucurés et colorés avec soin.  Visiblement il a trouvé sa juste place, et il m'offre son beau sourire pendant qu'il s'affaire sur mes pieds.

Lire la suite

20/11/2015

Arrivée

Quelques heures de vols et me voilà déjà dans ce pays qui m’est si cher.  Mais d’abord une surprise m’attend à l’aéroport : je tombe sur un collègue de travail.  « Tiens, tu vas où ? »  « Au Cambodge. »  « Ah bon, moi aussi.  Pour combien de temps ? »  « Trois semaines. »  « Et bien moi aussi. »  Le monde est décidemment petit !

phnom penhComme d’habitude j’ai pris un livre pour raccourcir l’attente du voyage, mais je semble appartenir à une race en voie d'extinction, un dinosaure quoi.  Autour de moi la grosse majorité des voyageurs tapotent sur leurs smartphones ou lisent dans leurs Kindle.  Tant pis si je suis vieux jeux !  J’aime sentir l’odeur du papier et tourner les pages avec mes doigts.  Et en plus on peut fermer son livre quand on veut et jamais il n'y aura un problème de batterie en manque de charge.  Moi je dis : Vive le livre!

Lire la suite

18:44 Publié dans Cambodge | Tags : phnom penh | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | |

19/11/2015

Prête...

P1030586.JPGÇa y est - une année a passé comme l'éclair et je suis fine prête à repartir voir mes petits chéris à l'orphelinat.  Le sac est bouclé et attend son enregistrement à l'aéroport.  Heureusement pour moi je ne dois pas faire le trajet en moto...

Comme d'habitude j'emmène peu de choses pour moi-même.  Mais il y a tous ces cadeaux entre les vêtements et masques de beauté pour les mamans et de l'huile de massage, des ballons gonflables, des bâtons de maquillage dans toutes les couleurs, des stylos, etc. pour les enfants.  Sans parler de fromage, chocolat et biscuits de noël pour les amis sur place.  Bref des cadeaux pour tous ces êtres chers dont je me réjouis de les revoir! 

Lire la suite