UA-70828429-1 UA-70828429-1

09/12/2015

Dernière semaine

P1010723.JPGLe temps passe trop vite!  Colleen terminera avec moi vendredi et nous prévoyons une fête pour l'occasion de nos départs.  Cette semaine j'ai profité pour l'informer de mes observations.  Selon mon impression il y a du laisser-aller à tous les endroits.  Finis les massages le matin et les promenades en chaise roulantes, sauf si les volontaires en prennent l'initiative.  Les autres années on leur brossait les dents après chaque repas, et après la sieste ils étaient tous douchés.  Cette année il n'y a ni brossage de dents, ni douche.  En tout cas pas pour les enfants de ma chambre.  Je ne peux pas me prononcer pour les autres chambres. 

En fait, ce qu'il y a de frustrant ici, c'est que rien n'est jamais acquis pour de bons.  Les femmes essayent de grignoter partout des moments pour elles.  Après la sieste par exemple nous sortons les enfants des chambres à 13h30 pour les amener aux aires de jeux.  Ensuite ils restent là, parqués dans leurs chaises roulantes, et les femmes attendent 14h00 en papotant.  Peut-être 14h00 est-il le nouvel horaire réglementé?  Bien que j'aie beaucoup de sympathie pour elles, cela se passe quand même au détriment des enfants.  Et je sens bien que Colleen a baissé les bras.  De toute façon elle s'en va dans quelques jours.  Il faudra à nouveau quelqu'un comme Juana avant, une personne respectée et qui ne se laisse pas faire.


Jusqu'à aujourd'hui nous étions seulement deux volontaires dans ce grand orphelinat.  C'est vraiment dommage!  D'autant plus que j'aurai voulu payer une visite au parc d'attractions, mais faute de volontaires pour accompagner les enfants nous ne pourrions pas y aller.  Heureusement trois nouvelles filles sont arrivées, mais elles ne restent que pour deux semaines.

P1010727.JPGMes deux protégées Somnang et Srey Tom étaient radieuses aujourd'hui.  Il faut dire aussi que je les gâte bien : promenade en chaise roulante, magnétisme, massage.  Voici la tête de Somnang quand je la masse.  Trop contente!  Et j'ai l'impression que Srey Tom est moins endormie que d'habitude.  Aujourd'hui elle n'arrêtait pas de faire des vocalises.  Et elle sourit malgré la tumeur qui s'agrandit inlassablement.

P1010922.JPGPar contre à midi j'ai fait une belle bêtise.  Mes yeux étaient plus grands que mes mains, car j'ai voulu nourrir les deux filles en même temps.  Srey Tom est nouvelle dans la chambre. Quand je lui donne son biberon pour le goûter elle mange très bien et vite, tandis que Somnang est toujours lente à manger.  Alors j'ai cru pouvoir combiner les deux.  Mais je dois avouer que mon calcul n'a pas marché.  Srey Tom mâche son riz la bouche ouverte et la moitié en dégouline sur son T-Shirt et un peu partout.  En plus elle a mis sa main dans le bol pendant que je m'occupais de Somnang.  Je ne vous dis pas les dégâts.... Mais bon, j'ai appris ma leçon et je ne recommencerai plus.

P1010932.JPGDans l'après-midi la directrice passe avec quelques visiteurs.  Ou peut-être des nouveaux volontaires?   J'opte plutôt pour la version visiteurs, car dehors j'ai remarqués deux pyramides de boîtes empilées sur une table.  D'abord j'ai cru que c'était du lait, mais le zoom de mon appareil photo m'instruit qu'il s'agit d'un supplément diététique au chocolat.  Les vautours sont de retours : trois caméras, une tablette et un smartphone pour filmer la distribution de la manne sucrée aux pauvres orphelins, et peut-être pour créer de futurs besoins.  Une dame distribue des bonbons aux enfants sortis de la salle de physiothérapie.  L'ancienne directrice est également parmi la foule.  Cette semaine je l'ai vu tous les jours, et probablement elle ne repart jamais la voiture vide... Vive la corruption!

Dans l'après-midi une des femmes que j'aime bien vient me parler.  Elle a 52 ans et souffre de tendinite dans les bras.  C'est un travail dur de soulever les enfants à longueur de journée, bien que maintenant les femmes les prennent toujours à deux.  Elle se demande pourquoi des étrangères comme Colleen et moi sont tant attachées à l'orphelinat pendant que les gens de son propre pays (parlant de la directrice et sa clique) ne se préoccupent ni des enfants ni des mamans.  Que répondre à de telles interrogations?  De toute façon, les gens ne sont pas dupes.

 

 

 

12:08 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.