UA-70828429-1 UA-70828429-1

10/01/2016

Le message de la porte ouverte

002_300dpi_6060x4546.jpgParfois c'est dans des endroits les plus anodins que naissent des pensées profondes. 

Ne riez pas, mais cela m'est arrivé récemment, en allant aux toilettes dans un lieu public. Quand il y a la queue on ne se pose pas la question. Trop content que notre tour soit enfin arrivé, on prend la première porte qui se libère. Mais comment faites-vous devant une rangée de cabinets tous libres ? Quel est votre critère de choix, puisqu'il faut bien choisir ? Vous dirigez-vous vers la première porte ou bien la dernière, ou plutôt une du milieu ? Quels sont les facteurs conscients ou inconscients qui influencent notre décision?


Personnellement je me suis rendue compte que je me dirige souvent vers la première porte ouverte. C'est comme une invitation. C'est la loi du moindre effort. Pourquoi faire l'effort d'ouvrir une porte quand il y en a une qui est déjà ouverte ? C’est logique, non?

L’année dernière je commençais à me stresser inutilement par rapport au choix d’une formation pour cette année. Je connaissais la direction dans laquelle je voulais aller, mais comment trouver l’école qui me convenait le mieux ? Quelle option choisir dans la grande palette de l’offre ? J’ai commencé par consulter des sites internet et à éplucher leurs formations sans trop savoir vers qui me diriger. Fatiguée, et sans avoir avancé davantage, j’ai finis par laisser tomber. Quelques jours plus tard j’ai reçu les dates d'une formation qui m’avait déjà intéressée auparavant. Alors je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin de chercher, que les choses dont j’avais besoin venaient vers moi naturellement au bon moment. Finalement il me suffisait d’avoir une vision large par rapport à où je voulais aller, et puis de faire confiance à la vie. Quelle belle leçon je venais de recevoir ! Pourtant je conçois que vouloir quelque chose et en lâcher prise en même temps n’est pas toujours facile. Surtout quand on a un léger penchant contrôlant comme moi...

Prendre les portes qui s'ouvrent à nous - pourquoi faisons-nous si souvent le contraire dans notre vie ? On s'épuise à absolument vouloir ouvrir une porte qui nous résiste, quand à côté une autre nous ouvre ses bras. Qu'est-ce qui nous empêche de suivre davantage les messages de la vie ? Gardons notre cap mais cessons de nous acharner sur le timing et les détails. Acceptons les détours, et ouvrons-nous aux cadeaux que la vie peut nous faire. Quand on regarde en arrière, on se rend souvent compte que le meilleur moment pour faire quelque chose n'a souvent pas été celui que nous aurions voulu. Et que finalement c'était parfait ainsi.

 

Commentaires

Perso, j'aime assez ouvrir des portes fermées......
:-)

Je devrais essayer plus souvent votre méthode, pour voir si je gagne du temps...!!!!
:-D

Écrit par : hommelibre | 10/01/2016

La petite phrase qui me semble importante est : "Je connaissais la direction dans laquelle je voulais aller"

Cela me semble indispensable de fixer dans les grandes lignes quel est l'objectif, la direction dans laquelle je veux aller. Il me faut alors un minimum de critères définis pour pouvoir effectivement me laisser aller à prendre ce qui se présente et à faire confiance.

Est-ce que tu rentrerais dans des toilettes sales ou sans papier même si c'est la première porte ouverte ? non, alors inconsciemment il y a bien un minimum de critères qui ne sont pas forcément verbalisés.

La fin d'année marque l'heure du bilan et celle de fixer de nouveaux objectifs pour l'année suivante. C'est souvent un travail fastidieux mais intéressant à faire. Chaque objectif nécessite justement de fixer ces critères, ces étapes afin d'avancer dans sa vie peut-être de façon plus consciente, tout en acceptant cependant avec plaisir et étonnement cette part d'inattendue que la vie me donne.

Écrit par : Patricia | 12/01/2016

La direction dans laquelle on veut aller, la bonne direction?


Le bon sens!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/01/2016

Les commentaires sont fermés.