UA-70828429-1 UA-70828429-1

24/11/2017

Tuktuks, motos, voitures...

tuktuk,motoAllez, il faut bien une note sur les véhicules préférés des Cambodgiens.  J'hésite si les motos occupons toujours la première place d'utilisation ou si les voitures leur ont volé la vedette. En tout cas à Phnom Penh c'est difficile à départager. 

Donc commençons par les tuktuks pour ne pas faire de jaloux. Ce véhicule sert au transport de personnes et de marchandises et est souvent rempli à ras bord. Selon la taille des passagers, les Cambodgiens arrivent à y entasser une dizaine de personnes. Evidemment nous autres touristes ne sont guère faits pour de tels exploits.

Personnellement j'adore les tuktuks. A chaque trajet nous sommes en première loge pour du cinéma en plein air et nous en prenons plein les yeux - hélas aussi les narines... Heureusement que Marie a pensé à emmener du Respirea à base d'huiles essentielles! 


tuktuk,motoEn haut vous voyez le modèle classique avec un habitacle tiré par une moto. Aujourd'hui la plupart des tuktuks protégent leurs passagers par des barres ou des filets pour empêcher les vols à l'arraché. 

Depuis quelques temps on a vu arriver de nouveaux modèles de tuktuks, plus ou moins réussi. Je vous en laisse juge. Je trouve le modèle ci-contre particulièrement laid et il n'a plus rien à voir avec le très beau tuktuk traditionnel. On commence à voir ce genre de tuktuk également en Europe. 

tuktuk,motoLe dernier cri sont des mini-tuktuks au LPG. L'année dernière on n'en voyait pas encore et cette année ils pullulent dans les rues. Avec une banquette au lieu de deux ils sont plus petits et maniables qu'un tuktuk traditionnel. Leur prix est avantageux et fixé à 1200 riels (environ 25 centimes) par kilomètre. Ce qui signifie pas de marchandage pour le prix et pas de mauvaises surprises à l'arrivée. Les touristes qui ne connaissent pas les tarifs usuels se font souvent avoir par des prix exorbitants. Pour couronner le tout, il existe maintenant une application pour réserver ces tuktuks en ligne. Plus de traçabilité égale également plus de sureté, surtout pour les jeunes touristes et volontaires qui ne jurent plus que par ce moyen de transport. Il se pourrait bien que le glas ait sonné pour les tuktus traditionnels. Notre Monsieur Tom en est conscient et il approuve ce nouveau moyen de transport, même si cela devrait lui coûter son travail à l'avenir. Le prix d'un tel véhicule monte à 3000 dollars. Un tuktuk traditionnel coûte dans les 800 dollars. Monsieur Tom ne sait pas s'il pourrait trouver l'argent pour s'acheter cette nouveauté, même en vendant son tuktuk. Et l'idée d'un crédit ne l'inspire guère.

tuktuk,motoAlors parlons de motos. Comme le tuktuk, la moto sert à tout - même à dormir!  Par rapport au tuktuk la moto a l'avantage de pouvoir se faufiler partout, de préférence dans les contresens. Quand nous restons coincés dans les bouchons du matin, les motos nous dépassent allègrement en slalomant sur les trottoirs et entre les voitures à l'arrêt.

tuktuk,motoIl y a quelques années encore on trouvait facilement trois à cinq personnes sur une moto : père, mère et quelques enfants. Depuis deux ans il est officiellement interdit de transporter plus de trois passagers, et au moins le conducteur doit porter un casque.  Il nous a semblé qu'effectivement le port du casque a progressé, et nous voyons en règle générale moins de personnes sur les motos. Ce qui nous semble bizarre avec notre esprit d'Européen, c'est que le conducteur porte un casque mais  que l'enfant qu'il tient entre les jambes n'en porte pas. Et quand je vois une mère assise en amazone sur une moto, tenant son bébé dans une main comme une boule de bowling, mon cœur fait toujours des bonds d'angoisse à l'idée qu'elle puisse le laisser tomber. Mais visiblement les mamans Cambodgiennes ont l'habitude et le savoir-faire.

Avoir une moto aujourd'hui ne vaut plus rien. Celui qui se respecte et qui veut montrer son statut doit avoir une voiture. Même au prix de louer sa maison et de vivre chichement ou d'avoir la voiture comme seule décoration dans son salon qui remplace le garage. Et puis il faut que la voiture soit grosse. Pendant qu'en Europe on favorise les petites voitures de ville, ici se sont les gros pick-up qui ont la quote. Lexus, Lexus, Lexus partout où on regarde, Mais les marques européennes ont également fait leur entrée : on trouve des Mercedes, des Audis, et - tenez vous bien - des Ferrari et Rolls Royce. Selon les dires Phnom Penh compte 10 Rolls, et en seulement une semaine nous en avons croisé deux sur le chemin de l'orphelinat. 

Et les vélos dans tout cela? Avant on pouvait admirer les jeunes étudiantes sur leurs vélos, pédalant dans les rues de Phnom Penh, pleines de grâce et droites comme un i. Aujourd'hui, à part quelques touristes téméraires, on ne voit pratiquement plus de vélos en ville.

 

 

17:30 Publié dans Cambodge | Tags : tuktuk, moto, voiture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.