UA-70828429-1 UA-70828429-1

08/12/2016

City tour en tuktuk

orphelinat

Vous devez connaître cette situation : pour une fois vous pouvez dormir plus longtemps le matin vous vous réveillez quand même à l’heure habituelle.  C'est plutôt fâcheux, non? Ah, c'est cela d'être réglée comme une montre suisse...

Ce matin le grand jour du city tour en tuktuk est finalement arrivé.  Puisque Marie et moi logeons proche de Wat Phnom, nous avons voulu nous épargner l'aller-retour - et surtout les bouchons - pour rien.  Le rendez-vous était pris au Wat Phnom pour 9 heures.  Quand j'ai vérifié mes SMS vers 9 heures, un contre ordre était arrivé entretemps : rendez-vous sur l'île de diamant.  Alors  demi-tour et en avant dans le sens opposé. Il faut être très flexible dans  ce pays.


orphelinatComment retrouver une cohorte de tuktuks?  En fait, ce n'est pas très compliqué et nous les repérons vite.  La plupart des enfants sont déjà installés par terre quand nous arrivons, et il ne reste plus qu'à décharger les chaises roulantes.  Puis c'est parti pour un tour de promenade dans les jardins.

Je me rends compte qu'il y a plein d'enfants de l'orphelinat que je ne connais pas.  Ca alors!  Ils doivent aller à l'école ou faire d'autres activités où on ne se croise jamais.  En tout cas cela papote et rit dans tous les coins.  On ne dit pas pour rien que les Cambodgiens sont un peuple joyeux!  Pour les habitants de l'orphelinat en particulier - enfants comme mamans - chaque événement qui casse la routine est le bienvenu et acclamé haut et fort.  Comme je le craignais, de notre groupe seulement les bébés sont de la partie en dehors de Sambo, une demoiselle de 20 ans avec un sourire radieux qui s'émerveille de tout.  A condition que l'on lui porte suffisamment d'attention...

orphelinat

Nous faisons le tour des jardins.  Dans un coin il y a des cages avec des lapins.  Les enfants les admirent et certains veulent les nourrir.  Toute la balade est ponctuée de multiples séances photos entre volontaires, mamans et enfants.  Pour nous comme pour plusieurs des volontaires le séjour se terminera demain.  Alors il faut collectionner des souvenirs de nos enfants et du temps merveilleux passé en leur compagnie.

orphelinatUne des choses que j’aime beaucoup dans cet orphelinat est le fait que parmi les employés se trouvent également des personnes avec des handicaps. L’autre groupe de jeu bénéficie par exemple de l’aide d’un jeune garçon plein de bonne volonté qui aide comme il peut.  Il a toujours le sourire et est d’une compagnie très agréable.  Il vient timidement me demander de le prendre en photo.

orphelinat

Ensuite c'est l'heure du pique-nique.  Aucune sortie sans cela, s'il-vous-plaît!  Punnary a acheté des espèces de pains sucrés avec une farce à la viande et à l'œuf.  Ce n'est pas mauvais bien qu'un peu étouffe chrétien. Mais chacun aura sa boisson, soit de l'eau ou un jus. Ce sont les mamans de chaque groupe qui gèrent la distribution de la collation car elles connaissent le mieux leurs protégés.

orphelinat

Très vite ce sera déjà l'heure du départ.  Il faut remballer tout ce beau monde avec les chaises roulantes et tuttti quanti dans les tuktuks.  Pour finir nous sommes 21 tuktuks et un minibus.  Une fois la caravane lancée, nous nous perdons vite de vue dans le trafic dense de la ville.  Nous longeons River Side, contournons Wat Phnom, remontons le Boulevard Russe, puis nous nous enfonçons dans des plus petites rues avec leurs boutiques et étals qui ont le pouvoir d’émerveiller nos enfants. 

orphelinat

Nous partageons notre tuktuk avec Srey Eye, une de mes copines de l'autre groupe de jeu.  Elle n'arrête pas de s'écrier à chaque chose qu'elle voit, du Palais Royal au simple bus, ou encore quand elle découvre des copains dans un autre tuktuk qui nous suit ou nous dépasse.  Quel plaisir d'assister à un tel émerveillement.  Rien que pour elle la sortie a déjà valu son pesant d'or!

Puis c'est le retour à l'orphelinat pour la sieste bien méritée pour petits et grands. L'après-midi sera tranquille mais les enfants garderont cette sortie certainement dans leurs mémoires. Jusqu'à une prochaine occasion.  Bientôt il y aura une nouvelle excursion à la mer.  Depuis plusieurs années une famille offre cette sortie qui est attendue par tout le monde. Quand on regarde toute la logistique que la moindre sortie demande on se dit que c’est une folie.  Mais la raison s’incline devant le plaisir des enfants.

 

 

 

16:49 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.