UA-70828429-1 UA-70828429-1

02/12/2017

Journée de repos à Siem Reap

siem reapComme prévu nous avons pris le bus de nuit hier soir. Comme prévu - enfin c'est façon de parler, car nous sommes parties à l'heure cambodgienne. A l'achat des billets on nous avait indiqué qu'on viendra nous chercher à l'hôtel à 22h30, le départ du bus étant prévu pour 23 heures. En tant que bonnes Européennes nous sortons donc à 22h25 dans la rue. Après questionnement, un des gardes de notre hôtel nous demande d'attendre dans la guest house à côté. Un gentil monsieur nous fait signe de nous installer dans des fauteuils moyennement confortables en précisant que le pick-up arrivera dans quelques minutes. Vers 23 heures nous montons enfin dans un tuktuk qui nous amène à l'arrêt du bus. Des passagers sont en train de monter dans un bus, mais quand nous voulons en faire pareil on nous ordonne "Wait". Alors nous attendons, installées sur les chaises en plastique typiques du pays et en compagnie d'autres passagers. Un couple indien nous rejoint et commence tout de suite à s'impatienter. J'en déduis donc que les horaires doivent être mieux respectés en Inde. Finalement le bus arrive, mais quand nous voulons monter c'est encore "Wait". Est-ce qu'il y a trop de passagers pour les couchettes disponibles, ou doivent-ils réarranger la distribution des places? Nous ne le saurons jamais. Il est 23h30 bien passé quand nous avons enfin le droit de prendre nos quartiers pour la nuit. Nous nous retrouvons tout à l'arrière du bus avec la climatisation qui nous souffle un air glacial droit dans la nuque. Heureusement que nous nous sommes méfiées et avons apporté une petite laine pour la nuit.


Nous avons dormisplus au moins bien. En tout cas la nuit a vite passé et le bus s'arrête. Je regarde ma montre. Il est cinq heures du matin. L'arrivée étant prévue pour six heures je referme les yeux. Puis les rouvre à nouveau à cause du remue-ménage dans le bus. Je pose la question à un autre passager Cambodgien qui me confirme que nous sommes bien arrivés à Siem Reap. Une heure plus tôt que prévu. Nous sortons encore un peu endormies et constatons qu'il fait froid, dans les 20 degrés. Donc nous revêtons nos polaires pour le trajet en tuktuk jusqu'à l'hôtel. Nous avons la chance de pouvoir prendre possession de la chambre tout de suite, et c'est parti pour un peu de sommeil en rab. 

siem reapPlus tard nous retrouvons une partie de l'équipe du Braveheart Center pour le petit déjeuner. Ensuite les autres vont au tir à l'arc, mais Marie et moi préférons nous promener en ville, faire quelques emplettes de foulards et T-Shirts dans Pub Street, et nous offrir un foot massage relaxant. Malgré les nombreux touristes, l'ambiance à Siem Reap est toute autre qu'à Phnom Penh, beaucoup plus relax et provincial. Un changement très agréable. Cela sent les vacances...

siem reapNous avons rendez-vous avec toute l'équipe à cinq heures à l'hôtel pour faire plus ample connaissance. A l'heure défini nous nous retrouvons seulement à quatre. Avec l'horaire cambodgien, les gens arrivent au compte goutte vers 18h30:  d'abord le médecin du centre, puis la directrice avec la coordonnatrice, le médecin adjoint et l'assistante sociale.  La petite sœur de Srey Peuv, son mari et leur petit garçon de trois ans sont également de la partie. Srey Peuv (toute à droite dans la photo) a organisé un délicieux dîner pour toute l'équipe. Puis les autres partent encore manger une glace. La directrice et le docteur (également sur la photo) sont d'humeur festive et veulent encore aller danser après. Pour Marie et moi ce sera dodo, car demain le rendez-vous du départ est fixé pour cinq heures du matin. Aïiiiii 

 

 

 

15:22 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Écrire un commentaire