UA-70828429-1 UA-70828429-1

04/12/2017

Journée de départ

P1040629.JPGArrivée ce matin à six heures à Phnom Penh. Nous avons voyagé avec une autre compagnie de bus où les couchettes étaient nettement plus confortables! Cela valait bien les cinq dollars supplémentaires. Après une petite sieste et une bonne douche nous sortons pour notre dernière promenade le long du Tonle Sap.

Nous traversons le grand monastère qui est près de Riverside. C'est un petit village en soi. Ce matin tout est bien propre et calme, mais plus tard nous trouverons des preuves de cérémonies religieuses au bord de l'eau. Bien que tout le monde s'y promène facilement, je ressens toujours une petite gène comme si j'étais une intruse qui n'a rien a faire dans ce genre de lieu. Alors nous hâtons le pas pour ne pas déranger outre mesure.

Lire la suite

03/12/2017

Semi-marathon à Siem Reap

siem reapMalgré la sortie nocturne de nos amis Cambodgiens, tout le mode est au rendez-vous à 5 heures du matin devant l'hôtel. Nous partons à trois tuktuks. Cela doit être jour de fête pour les conducteurs de tuktuk de Siem Reap avec plusieurs milliers de coureurs en route pour le semi-marathon d'Angkor Wat. Cette course internationale est organisée en faveur des enfants du Cambodge et trouve un large écho. En vérité il s'agit de trois courses : un semi-marathon de 21 kilomètres, une course de 10 kilomètres et un circuit familial de trois kilomètres. Normalement le point de départ et d'arrivée se trouve devant Angkor Wat, le temple principal et l'emblème du Cambodge. La semaine dernière le gouvernement a pourtant décidé qu'au même moment et au même endroit aura lieu un grand rassemblement de moines. Si j'étais méchante je dirais que le premier ministre veut s'assurer par ces prières de son réélection l'année prochaine. Mais je n'en dirai rien. En tout cas le départ des courses a dû être déplacé vers le temple de Bayon.

Lire la suite

08:38 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

02/12/2017

Journée de repos à Siem Reap

siem reapComme prévu nous avons pris le bus de nuit hier soir. Comme prévu - enfin c'est façon de parler, car nous sommes parties à l'heure cambodgienne. A l'achat des billets on nous avait indiqué qu'on viendra nous chercher à l'hôtel à 22h30, le départ du bus étant prévu pour 23 heures. En tant que bonnes Européennes nous sortons donc à 22h25 dans la rue. Après questionnement, un des gardes de notre hôtel nous demande d'attendre dans la guest house à côté. Un gentil monsieur nous fait signe de nous installer dans des fauteuils moyennement confortables en précisant que le pick-up arrivera dans quelques minutes. Vers 23 heures nous montons enfin dans un tuktuk qui nous amène à l'arrêt du bus. Des passagers sont en train de monter dans un bus, mais quand nous voulons en faire pareil on nous ordonne "Wait". Alors nous attendons, installées sur les chaises en plastique typiques du pays et en compagnie d'autres passagers. Un couple indien nous rejoint et commence tout de suite à s'impatienter. J'en déduis donc que les horaires doivent être mieux respectés en Inde. Finalement le bus arrive, mais quand nous voulons monter c'est encore "Wait". Est-ce qu'il y a trop de passagers pour les couchettes disponibles, ou doivent-ils réarranger la distribution des places? Nous ne le saurons jamais. Il est 23h30 bien passé quand nous avons enfin le droit de prendre nos quartiers pour la nuit. Nous nous retrouvons tout à l'arrière du bus avec la climatisation qui nous souffle un air glacial droit dans la nuque. Heureusement que nous nous sommes méfiées et avons apporté une petite laine pour la nuit.

Lire la suite

15:22 Publié dans Cambodge | Tags : siem reap | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

01/12/2017

Dernier jour à l'orphelinat

orphelinatQuand je suis ici je perds très vite toute notion du temps. Chaque jour nous fait vivre de nouvelles aventures, et pourtant les journées se ressemblent, rythmées par les horaires des activités avec les enfants. Bien que je lise mes mails tous les jours, le travail et la routine de la vie "normale" sont bien loin.

Malgré tout cela je ne peux pas ignorer que les deux semaines avec les enfants touchent déjà à leur fin. Un dernier trajet en tuktuk avec son cinéma de rue et c'est fini pour cette année.

Lire la suite

15:44 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |