UA-70828429-1 UA-70828429-1

06/12/2018

St. Nicolas ou Journée du Handicap

orphelinatJe ne sais pas si c’est la chaleur qui rend fou les gens, mais ce matin nous avons échappé de justesse à deux accidents provoqués par des motards un peu trop hasardeux. Heureusement Monsieur Tom est un conducteur prudent aux réflexes rapides et nous nous en sommes sortis sans dégâts. La police est très présente dans les rues et ils arrêtent souvent les motards, mais je ne comprends pas très bien pourquoi car la plupart d’entre eux portent le casque maintenant. Il doit y avoir quelque autre infraction qui nous échappe.


Au moment où nous signons notre présence à l’orphelinat nous réalisons que c’est le 6 décembre. Bonne St. Nicolas à tous ceux qui la célèbrent ! Ici nous sommes vraiment très déconnectées de tout ce qui se passe en Europe. Bien que des sapins de noëls commencent à pointer leur nez devant certains hôtels et boutiques la température ne nous incite guère des sentiments de noël.

orphelinatNous croisons la directrice qui nous explique qu’elle est en train de sélectionner les enfants qui auront droit de participer au cortège pour la journée du handicap. La condition est qu’ils puissent marcher seuls. Dans la pause de midi nous les voyons arriver très fiers, habillés de t-shirts verts flambant neufs avec des impressions pour la journée du handicap. Alors entre la fête de St. Nicolas et la journée du handicap notre choix est vite fait.

La directrice me dit qu’elle voudrait m’adresser une lettre officielle de remerciements afin que je puisse la partager avec mes sponsors. Elle me demande également quand je prendrai ma retraite. Quand je lui réponds qu’ils me restent encore trois ans et demi je vois un pli de soucis se creuser sur son front. La situation ici n’est pas facile. Cela fait trois mois qu’elle n’a pas touché l’argent que le ministère lui doit pour faire fonctionner l’orphelinat et elle doit emprunter à droite et à gauche pour assurer son bon fonctionnement. Alors la pensée que je ne pourrais plus contribuer autant ne l'enchante guère. Mais d'ici là il y a encore bien du temps qui va se passer et je reste confidente qu'une solution se présentera en temps utile.

orphelinatEn attendant c'est jour de piscine pour notre groupe. Deux volontaires danoises et leurs familles ont sponsorisés l’achat de sable et d’autres ingrédients pour faire du béton. L’espace sous la rampe était rempli de gravats et inutilisable. Grâce à leur action tout est bien net est propre maintenant. Les gravats ont déménagés dans le parc où ils attendent patiemment que St. Nicolas les emportera un jour à la déchetterie.

Comme il restait du matériel les gens de l’orphelinat ont également bétonné un autre espace près de la pataugeoire. Ils l’ont terminé hier après-midi. Le béton avait à peine le temps de sécher que déjà on utilise l’espace. Ce matin en arrivant nous cherchons nos enfants dans l'endroit habituel mais ne voyons personne. En fait, tout le monde a déjà migré vers ce nouvel espace qui est plus proche encore du bassin et donc bien pratique pour transporter les enfants.

orphelinatLa baignade est un plaisir pour les enfants et un défi physique pour les mamans et volontaires. Un à un il faut sortir chaque enfant de son fauteuil, le déshabiller, le transporter dans l'eau, puis le ramener, le sécher, le poudrer, le rhabiller, le remettre dans son fauteuil. Ouff, après 22 enfants on sait ce qu'on a fait!

orphelinatLe champ derrière le mur de clôture est tellement bien inondé par les pluies de la mousson qu’on pêcheur y vient tous les jours jeter ses filets. Je le distingue bien chaque fois que je monte ou descends un enfant par la rampe et j'ai l'impression que sa pêche doit être bonne.

Vers la fin de la matinée un tuktuk arrive avec une cargaison de gâteaux d'apéritifs et de boissons offerts par une grosse dame Cambodgienne. Serait-ce St. Nicolas dans sa version féminine ou un don pour la journée du handicap? Il est 11 heures moins le quart et les enfants vont manger dans un quart d'heure. N'importe. Ici la première règle est : quand quelqu'un t'apporte quelque chose à manger, mange-le et ne réfléchis pas. Alors nous émiettons les petits gâteaux pour les glisser dans les bouches gourmandes qui se régalent de ce petit divertissement impromptu. 

Quant à notre menu de midi nous avons deux petites omelettes, des choux fleurs cuits avec des petits bouts de viande et une grande portion de riz sans lequel aucun repas ne sera complet. Nos mamans préférées nous tiennent compagnie. Elles nous expliquent que lundi prochain est jour férié. C’est la journée des droits de l’homme. Elles nous proposent de partir avec elles en excursion à Oudong, l’ancienne capitale du Cambodge,située à une cinquantaine de kilomètres. Cela nous aurait bien plu de partir avec elles pour la journée, mais nous avons déjà prévu une virée au bord de la mer à Kep et ne savons pas à quelle heure nous allons rentrer le lundi après-midi. Dommage !

 

 

16:43 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Écrire un commentaire