UA-70828429-1 UA-70828429-1

Cambodge 2019 - Le retour

On prend les mêmes et on recommence… Après une nouvelle année qui nous a semblée longue et courte à la fois, nous voilà enfin reparti pour trois semaines au soleil à la rencontre de magnifiques personnes souriantes.  Un grand merci à tous les sponsors qui m’ont viré de l’argent pour l’orphelinat ou me l’ont remis en mains propres. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de vous en remercier individuellement avant mon départ.

Tout a commencé en 2010, l'année de mes 50 ans. J'étais à la recherche d'un autre sens dans ma vie en dehors de mon travail et le destin m'a amené au Cambodge et dans un orphelinat avec des enfants handicapés mental et moteur. Alors je suis tombée amoureuse du pays, de ses habitants si chaleureux et souriants, ainsi que des enfants et "mamans" de cet endroit si spécial, si joyeux, rempli d'amour et de tolérance. Quand je suis ici, j'ai l'impression d'être une meilleure version de moi-même, en tout cas très différente de la personne sérieuse du monde du travail.

L'orphelinat est un orphelinat d'état qui loge et nourrit les enfants et prend en charge les salaires des femmes qui s'occupent des enfants. Enfin, en principe, car il n'y a pas forcément une régularité dans le versement des salaires. Quand j'y allais pour la première fois, les femmes (que les enfants appellent "mamans") étaient en émoi. Une association italienne qui leur payait 20 $ par mois en supplément de leur maigre salaire de 22 $ venait d'annoncer qu'elle financerait bientôt d'autres projets dans le nord à la place de celui-ci. Même en 2010 personne ne pouvait vivre avec 20 $ mensuel! Un bon nombre de collègues m'avait donné de l'argent pour partir et je me suis dit que 20 $ pour nous correspondait à un repas et que j'allais certainement trouver une trentaine de personnes qui s'engageraient à payer cette somme pour soutenir les femmes et donc indirectement aussi les enfants. Et voilà, depuis mai 2011 nous soutenons cet endroit merveilleux.

D'autres associations se sont également jointes, comme Yoga & Liberté, qui nous soutiennent chaque année. Puis il y a également des actions ponctuelles comme l'année dernière le Boudoir de Christelle qui a fait don d'une journée de travail. Il n'y a pas de petits dons, chacun contribue à hauteur de ses moyens et le moindre franc ou euro contribue à améliorer leur sort. L'avantage de notre action se situe dans le fait que l'argent y va directement. Il n'y a pas de frais administratives ou d'intermédiaire. Et par mes voyages annuels je peux rendre compte moi-même de l'évolution dans l'orphelinat.

Depuis quelques années l'association Bravehearts s'efforce à améliorer la vie des enfants et des mamans, grâce au soutien des bénévoles mais surtout de deux cousines, Elaine et Srey Peuv. Tous les jours les enfants ont maintenant des suppléments de nourriture en fruits, laitages et protéines et les mamans ont eu droit aux traitements médicaux et surtout dentaires afin qu'elles soient en forme pour assurer leurs tâches quotidiennes qui sont souvent très physiques.

Depuis 2014 Marie m'accompagne dans mes voyages, et les mamans et enfants de l'orphelinat sont devenus comme une seconde famille pour nous. 

Après un voyage sans encombres nous sommes donc arrivées saines et sauves et nous nous installons dans notre nouvel hôtel qui n'est pas folichon, mais bon, on s'y fait. Malgré son emplacement dans une rue très agitée cela a l'air tranquille. Avec quelques cintres pour suspendre nos vêtements et une chaise dans la chambre cela va déjà mieux. Pourvu seulement que l'internet fonctionne et qu'on nous épargne des travaux de bâtiment à partir de minuit comme l'année dernière.

Mes amis sont venus nous chercher à l'aéroport et nous avons dîné dans notre restaurant préféré. Tout va bien et la vie est belle. Maintenant encore une bonne nuit sans trop de décalage horaire et ce sera parfait. Mais bon, je n'y crois pas trop. Je vous raconterai la suite demain.

Bonne nuit.

PS: Il est 24h25 et c'est toujours calme. Youppieh!

 

 

 

Lien permanent Catégories : Cambodge 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.