UA-70828429-1 UA-70828429-1

Un dimanche à Oudong

Aujourd'hui nous étions invitées dans la famille de May Wen, une des mamans de l'orphelinat. Ses neveux résident près d'Oudong, l'ancienne capitale du Cambodge au 17e siècle située sur la seule colline dans la ronde à une quarantaine de kilomètres au nord de Phnom Penh. Elle nous avait proposé un rendez-vous à 8 heures à l'orphelinat pour partir avec eux en tuktuk, mais nous avons préféré partir à 9 heures avec notre propre tuktuk. Bien nous a pris, surtout quand nous avons constaté le taux de remplissage de l'autre tuktuk avec cinq adultes et une ribambelle d'enfants. 

La route a été refaite depuis mon dernier passage en 2014 et est maintenant très agréable à prendre. Par contre la ville étend ses tentacules de plus en plus loin dans le paysage et nous mettons longtemps avant d'arriver enfin à la campagne. Moi qui rêvais de voir les rizières verdoyantes...

Nous avions échangés les numéros de portable avant de partir afin de nous permettre de nous retrouver sur place. A quelques kilomètres de l'arrivée nous nous arrêtons pour acheter un gros paquet de bières et des sodas pour toute la troupe. Monsieur Tom choisit la marque de la bière en espérant d'avoir la même chance que son ancien collègue Monsieur Han qui a récemment gagné un million de riels (ce qui fait quand même 250 $) avec cette marque de bière pseudo allemande. Hélas, cette fois-ci il n'y a que le soleil qui nous a sourit ainsi que la chance de passer une belle journée ensemble.

oudongMay Wen nous attend en moto pour nous guider vers la maison où tout le monde est rassemblé à l'ombre, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. On vient nous souhaiter la bienvenue et montrer fièrement les trois maisons qui logent sur la propriété, l'une derrière l'autre.

oudongTout au fond du jardin une quatrième est en construction pour le dernier neveux. Nous admirons également le poulailler, l'enclos des canards et la cage avec les poussins. Puis on nous montre et fait goûter les différenta légumes et herbes aromatiques du jardin potager : tomates, aubergines et d'autres plantes dont nous ignorons les noms.

oudongPlusieurs arbres fruitiers croulent sous leurs fruits et on vient fièrement nous présenter un énorme jaquier (Jack fruit) qui sera aussitôt sacrifié et découpé pour les visiteurs.

oudongBientôt ce sera l'heure de déjeuner avec le riz incontournable accompagné de différents mets succulents. Mon favori pour cette fois-ci : une petite salade de tomates du jardin avec une sauce à l'ail qui nous garantira l'absence de tout vampire pendant la nuit. Si seulement cela pouvait aussi marcher pour les moustiques!

oudongLes enfants sont heureux à l'air frais et courent dans tous les sens dans ce petit paradis de liberté. Un peu plus loin on aperçoit pleins de cerfs volants fabriqués avec des sacs poubelle danser dans le ciel au gré du vent. De temps à autre quelques vaches traversent la route pour changer de champs. Notre copine semble connaître le village entier et n'arrête pas d'interpeller les passants pour venir boire un coup. Tout le monde a l'air joyeux.

oudongMarie et moi décidons de faire une petite balade et une autre dame de l'orphelinat nous accompagne. En chemin nous rencontrons une dame qui est en train de couper les bouts de feuilles séchées pour ensuite en faire de la corde.

oudongNous admirons les divers appareils ainsi que le travail achevé. Après la corderie royale de Rochefort, voici la corderie d'Oudong. Cette corde servira ensuite à tisser les jolis paniers que nos protégés fabriquent maintenant à l'orphelinat. Ils les vendent à 4 $ ce qui est quand même incroyable quand on considère le travail que cela implique!

oudongUne fois rentrées, on nous ordonne gentiment de faire une sieste. Marie fait de la résistance mais n'a aucune chance contre la détermination de nos hôtes qui ne veulent que notre bien.

oudongNous nous exécutons donc pendant qu'on commence à mettre en place le karaoké - avec deux microphones SVP. Les mamans s'installent et commencent à chanter sur la musique qui sort d'un téléphone portable. Même le bébé y en a droit.

Et avec ça on est sensé de faire une sieste!?

Puis tout le monde commence à bouger car il est l'heure de visiter les divers stupas et temples sur la colline.

oudongCourageuses comme nous sommes, nous grimpons les innombrables marches avant d'atteindre le sommet et en nous méfiant des singes qui adorent s'attaquer aux sacs des visiteurs. Chaque vue se mérite.

oudongNos hôtes sont très croyants et laissent bien des riels sur place pour implorer la clémence des dieux, la santé et bien d'autres bonnes choses pour leurs familles. Ils nous emmènent admirer les nombreux bouddhas et nous offrent l'eau sacrée pour nous asperger le visage et nous purifier.

oudongPuis il est l'heure de retrouver nos tuktuks respectifs et d'entamer le retour. 

Ce fut encore une belle journée!

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Cambodge 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel