UA-70828429-1 UA-70828429-1

Trouver le courage et la force en période de crise

émotions,courage,coaching appréciatifTroisième jour de confinement. Je vous remercie de tout cœur pour vos messages. J'aime écrire et c'est ma façon à moi de digérer les événements. 

Regardez ce joli tableau que la femme d'un ami hôtelier à Phnom Penh a peint et que j'ai pris en photo le dernier jour de notre séjour en novembre. Avec le manque de touristes et maintenant la crise du Covid-19 cet ami se voit contraint de fermer son hôtel. Comme lui, beaucoup d'entre nous doivent être rangés par l l'incertitude ou la peur de ce qui pourra arriver. Bien sûr il y a la peur pour notre santé, mais aussi l'angoisse comment survivre économiquement dans ces temps incertains. Alors ce petit moinillon lumineux me rappelle de ne pas oublier notre spiritualité.

Toute crise fait apparaître des forces et aspects de nous-mêmes que nous ignorions peut-être auparavant. Pourtant nous grandissons avec chaque épreuve. Dans des situations difficiles il est souvent utile de prendre un peu de distance de nos émotions et d’ouvrir notre esprit tout en restant connecté aux autres autour de nous. Vous allez me rétorquer que c'est plus facile à dire qu'à faire.  Vous avez raison.

émotions,courage,coaching appréciatifNotre premier objectif sera donc probablement de gérer nos émotions. Lors de mon année de master coach en leadership et communication, nous avions évoqué un modèle établi par Hicks & Hicks qui échelonne 22 de nos émotions les plus courantes. Les émotions y sont classées par niveau vibratoire et on peut les voir comme des spirales ascendantes ou descendantes. Le but de cette liste est de vous aider à gravir les échelons vers le niveau supérieur, quel que soit l’état dans lequel vous vous trouvez. Plus on se situe en haut de l’échelle, plus on est heureux. Plus on se situe vers le bas de l’échelle, plus on est malheureux.

Pour commencer, vous identifiez l’émotion que vous ressentez actuellement. Puis vous essayez de trouver une pensée qui vous permettra d’arriver au niveau supérieur. Par exemple, en partant d'un état de peur on tente de passer à un sentiment d’insécurité. C'est toujours une émotions négative, mais elle est un peu plus légère à supporter que la peur. On se concentre alors sur cette nouvelle pensée/émotion et on essaie de l’intégrer complètement. En suivant ce chemin, petit à petit cela nous permettra de remonter l’échelle jusqu’à une émotion positive qui nous nourrit et nous fait du bien.

Ces jours-ci j'aurais normalement dû suivre un atelier sur le leadership participatif. Evidemment cette formation a été annulée, mais les organisateurs ont eu la bonne idée de nous offrir un webinaire interactif de trois heures afin de nous permettre de nous connecter au moins virtuellement. J’en ressors avec le nouvel espoir que quand nous aurons dominé la peur qui règne autour de ce virus, nous pourrions peut-être créer un monde meilleur. Ce qui me semble essentiel est de créer des communautés d’esprits. Ensemble nous pourrons alors peut-être y arriver.

Pendant le webinaire nous avons fait un exercice basé sur le coaching appréciatif que je voudrais partager avec vous  et qui pointe dans cette direction. Vous pouvez le faire pour vous-même, mais mieux encore avec un ou deux partenaires (virtuels ou réels) qui peuvent approfondir l’exercice en vous donnant un feed-back supplémentaire de vos qualités observées. Alors voici les questions :

Pensez à un moment quand vous avez surmonté une crise ou des difficultés et partagez votre histoire avec les personnes qui vous écoutent.

  • Comment avez-vous traversé ce moment ?
  • Qu’est-ce qui vous a aidé ?
  • Qu’avez-vous découvert sur vous-même ?
  • Quelles étaient vos forces dans ces moments difficiles ?
  • Quelles surprises avez-vous eu par rapport à vous-même ?

Je suis sûre que ce simple exercice vous permettra de vous connecter à vos ressources et j’espère qu’il vous rendra le courage nécessaire dans les semaines à venir.

En coaching nous disons que nous faisons grandir toute chose sur laquelle nous portons notre attention, en positif comme en négatif.

Alors qu’est-ce que vous choisissez ?

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel