UA-70828429-1 UA-70828429-1

10/01/2016

Le message de la porte ouverte

002_300dpi_6060x4546.jpgParfois c'est dans des endroits les plus anodins que naissent des pensées profondes. 

Ne riez pas, mais cela m'est arrivé récemment, en allant aux toilettes dans un lieu public. Quand il y a la queue on ne se pose pas la question. Trop content que notre tour soit enfin arrivé, on prend la première porte qui se libère. Mais comment faites-vous devant une rangée de cabinets tous libres ? Quel est votre critère de choix, puisqu'il faut bien choisir ? Vous dirigez-vous vers la première porte ou bien la dernière, ou plutôt une du milieu ? Quels sont les facteurs conscients ou inconscients qui influencent notre décision?

Lire la suite

27/08/2015

Les étapes d'escalade d'un conflit

Dans la première étape une certaine irritation s'installe et les positions se durcissent.  La communication devient sélective.  On n'entend que ce qu'on veut bien entendre.  D’un autre côté, les positions sont encore mobiles, on trouve de la coopération et de la compétition.  Mais la situation change quand les opposants cessent de s’écouter.  Le fait d’avoir raison devient plus important qu’une simple discussion des faits.

conflitPendant la deuxième étape les positions deviennent exclusives et on retrouve une certaine violence rationnelle.  On signale les faiblesses de l’autre et identifie ses fautes.  Un ping-pong intellectuel se met en place devant les yeux d’une audience admirative.  Quand les débats terminent dans des voies sans issue et le fait de parler ne fait plus avancer les choses on entre dans la troisième phase.

Maintenant ce sont les actes qui comptent plus que les paroles.  Le langage corporel envoie des messages clairs : les bras se croisent, on pointe du doigt.  La suspicion générale prend le dessus et les opposants ne ressentent plus d’empathie l’un pour l’autre.  Les parties se cristallisent et exercent une pression à l’intérieur du groupe.  « Ou bien tu es avec moi ou contre moi. »  C’est à cet instant qu’on commence à créer une image de la partie adverse qui ne correspond plus à la réalité.

conflitDans la prochaine étape nous retrouvons donc une image de l’ennemi pleine de jugements.  Le cercle vicieux de la prophétie auto-réalisatrice se met en place.  Chaque partie fait des projections sur l’autre et recherche des alliés.  On voit apparaître des remarques qui blessent et les insultes deviennent intentionnels.  Chaque partie pense voir des intentions destructrices réelles chez la partie adverse.

Cette cinquième étape « perte de face » est marquée par la perte de foie en l’intégrité morale chez l’autre.  L’image de l’ennemi devient diabolique et on commence à se traiter par des noms d’animaux.  On voit apparaître des gestes insultants et le langage devient radical et rude.  Les parties proclament leurs revendications et les sanctions qui suivront en cas de non-obtention.

Nous voilà donc à l’étape « stratégies de menaces ».  Les têtes s’échauffent dans le triangle revendications – sanctions – potentiel de sanctions.  Évidemment la partie adverse répondra par des contre revendications.  Le processus s’accélère et s’amplifie jusqu’à l’implémentation des menaces.

Dans cette septième étape on s’en prend d’abord aux choses matérielles et la destruction est encore limitée.  On détruit des objets avant de s’attaquer aux personnes.  Mais très vite les attaques ne seront plus limitées et le processus s’accélère.  Il s’agit de réduire l’ennemi en miettes.  C’est une lutte pour le tout ou le rien.  On veut isoler les combattants du premier rang de leur soutient et démanteler la partie adverse.  L’autodestruction devient une possibilité.  Dans la neuvième étape il n’y a plus d’issue.  C’est la confrontation totale qui mène à la destruction.  Comme chez les kamikazes, l’autodestruction peut devenir un triomphe.

conflitEn tant qu'individu « normal » nous pouvons encore intervenir pendant les trois premières phases d'escalade et essayer de régler nos conflits.  Mais déjà à partir de la troisième phase il est souvent mieux de faire appel à un médiateur ou autre professionnel, peut-être également un thérapeute psychologique.

Si dans les premières phases toutes les parties peuvent en ressortir gagnant, ce n'est plus le cas à partir de la phase quatre.  Et pour les trois dernières phases il est évident que chaque partie sera perdante.  Donc, essayons plutôt d'intervenir quand c'est encore faisable et de régler nos différents avant qu'il ne soit trop tard.  

Friedrich Glasl a utilisé ce modèle également pour prédire l'évolution de conflits politiques mondiaux.  Essayez de regarder le monde à travers ce modèle - c'est vraiment intéressant!

 

 

Lire la suite

21/08/2015

Quel est votre profil de conflit?

conflitDepuis six semaines je suis impliquée dans un vaste programme de formation sur la gestion des conflits.  Pendant deux jours nous examinons pleins de modèles différents.  Entre autre on demande aux participants de remplir un questionnaire développé par  Kenneth W. Thomas et Ralph H. Kilmann.  Ce questionnaire a été conçu pour évaluer le comportement d'une personne dans une situation de conflit.  La méthode prend en considération deux axes principaux : la détermination qui définit dans quelle mesure une personne cherche à satisfaire ses propres aspirations et la coopération qui définit dans quelle mesure une personne cherche à satisfaire les aspirations des autres.

Lire la suite

07/08/2015

Epanouie

thumb-le-gazania---des-fleurs-l-ete-sans-arroser-7432.gifJe suis heureuse!  Non pas parce que je suis amoureuse ou parce que j'aurai gagné au loto.  Non, je suis heureuse et épanouie comme cette belle fleur du plein été, parce que j'ai l'impression d'avoir enfin trouvé la bonne place dans la vie, de faire ce que j'aime et de pouvoir donner le meilleur de moi.  Et en plus je peux contribuer un peu à améliorer le monde, enfin, mon petit monde autour de moi. 

Lire la suite

01/08/2015

Sommes-nous maître ou victime de notre destin?

destin,pelléasHier soir j'ai eu la chance d'assister à la dernière représentation de "Pelléas et Mélisande" de Claude Debussy dans le cadre du festival Europa Musa à Samoëns.  Un orchestre symphonique de cinquante jeunes professionnels, dont la plupart ne se connaissait pas encore il y a trois semaines, en symbiose avec des chanteurs touchants.  Dans les rôles principaux Richard Bousquet, Sofie Garcia et Aurélien Pernay.  Trois heures de magique intense.

Pourtant la musique n'est pas spectaculaire comme dans un opéra italien.  Tout est en demi-teintes.  Les chanteurs ne peuvent pas montrer les prouesses vocales auxquelles nous sommes habitués.  Mais quel défi pour eux d'assurer trois heures de récitatif!   On aime ou on n'aime pas.  Moi, j'ai adoré!   En plus, c'est peut-être le seul opéra où on a la chance de comprendre chaque mot du texte.  Un vrai régal pour tous les yeux et les oreilles!

Lire la suite

28/07/2015

Ecoute-moi!

écouter.jpgCombien de fois avons-nous déjà dit cette phrase dans notre vie?  À notre partenaire, à nos enfants, à des collègues.  Et combien de fois sommes-nous restés frustrés par l'impression que l'autre ne nous écoutait pas vraiment.  Les mots rentrent d'une oreille et ressortent aussi tôt de l'autre. 

Mais soyons honnêtes : de notre côté nous ne sommes pas tellement mieux, avec nos pensées qui s'en vont faire un tour, quand nous sommes perturbés par du bruit ou par d'autres dérangements. 

Écouter vraiment demande de la concentration, BEAUCOUP de concentration.  Être présent, ici et maintenant demande un effort énorme.  Cela signifie également d'arrêter notre propre flux de pensées et de suivre les méandres intellectuels de notre vis-à-vis.  Mais qui a dit que ce serait facile??? 

Lire la suite

23/07/2015

Les petits détours

thY701LT4Y.jpgCe que j'apprécie particulièrement pendant l'été, c'est le changement dans le rythme habituel.  Il y a les chanceux qui partent en vacances, et les autres qui restent.  Chanceux également en quelque sorte quand ils travaillent dans les bureaux, car pour beaucoup cette période équivaut à un ralentissement général : moins de mails, de coups de téléphone et d'autres dérangements.  Et surtout - moins de trafic le matin!

 

Lire la suite

10/07/2015

Le conflit du conflit

résolution de conflitsDans quelques jours mon employeur va entreprendre une grande initiative de formation par rapport à la résolution de conflits.  L'objectif est que chacun comprenne ses propres comportements et mécanismes et apprenne par la suite à mieux gérer des situations de conflits.  Seulement voilà, je sais très bien comment je réagis par rapport aux conflits, mais cela ne m'aide pas pour autant à les gérer...

Lire la suite

07/07/2015

Echec ou opportunité?

échecAujourd'hui sont tombés les notes du bac.  C'est toujours un moment stressant pour les étudiants, mais également pour les parents.  On va sur le net et cherche désespérément le nom de son enfant.  Le système français n'indique que les noms de ceux qui ont été admis, et les listes sont publiés progressivement.  Donc on reste stressé jusqu'au moment où il faut se rendre à l'évidence que c'est raté.  En tout cas pour le mien.

Lire la suite

09/06/2015

Respecter ses valeurs

valeursBien sûr il existe les grandes valeurs morales, mais chacun de nous a également quantité d'autres valeurs qui nous sommes propres et chères.  Posez-vous la question qu’est-ce qui est indispensable dans votre vie et vous trouverez vos valeurs.  Cela peut aller du respect à la joie, du partage à l'indépendance.  Chacun est différent et a ses propres besoins et valeurs.  Rappelez-vous juste que pour vivre heureux il est important de les respecter et de vivre en harmonie avec elles.

Lire la suite

28/05/2015

Les petits bonheurs de la vie

bonheurDepuis toujours l'être humain est à la recherche du Bonheur.  Souvent nous le cherchons ailleurs que dans nous-mêmes : je serai heureuse quand j'aurai trouvé un travail, un mari, quand j'aurai des enfants, une maison, etc.  La liste de nos desiderata est interminable mais le Bonheur ne vient pas pour autant.  Pourtant il est là et nous attend à chaque coin de rue.  Il suffit de regarder et d'être attentive.

Lire la suite

10/05/2015

La force de la vie

L'année dernière je me suis fait installer une petite terrasse dans mon jardin.  force de vieLes travailleurs ont d'abord coulé une grosse couche de béton avant de poser les dalles.  Je les ai vu faire.  Il n'y avait pas la moindre botte de terre.  Et pourtant, vers la fin de l'été déjà des petites herbes commençaient à pousser dans l'interstice des dalles.  C'est incroyable!  La nature n'aime vraiment pas le vide... 

Au Cambodge j'ai eu la chance de visiter quelques temples à Angkor Wat.  Là aussi on peut voir comment la jungle peut envahir des monuments et les engloutir sous les raciness géantes des arbres.  Nos constructions humaines, aussi avançées qu'elles soient, ne font pas le poids contre la nature. 

Lire la suite

09/04/2015

Quand les décideurs s'inspirent des moines

9782100572588.jpgQu'est-ce que moines et décideurs peuvent bien avoir en commun? En fait, plus qu'on ne le pense! En tout cas d'après le livre du même titre de Sébastien Henry. L'approche est intéressante. Pourquoi est-ce que nos chefs d'entrprise n'auraient pas également des aspirations spirituelles? Notre monde ne se porterait certainement pas plus mal!

L'auteur a été manager lui-même, puis codirigeant d'une entreprise en Chine et au Japon. Dans son livre il se réfère surtout à la tradition bénédictine et du bouddhisme zen et tire de multiples parallèles. D'après lui la vie monastique n'est pas aussi différente qu'elle y paraît du quotidien d'un dirigeant, en particulier la vie de chef de communauté.  Il y a des principes essentiels qui sont partout présents : la vie en communauté, la solitude et le silence, la prière ou la méditation, l'étude des textes sacrés, l'amour, la stabilité, l'obéissance, l'hospitalité et la pauvreté.

Lire la suite

29/03/2015

Connectez-vous à vos rêves...

Oasis-de-l-Agueila.jpgQuand j'étais jeune adolescente je voulais faire quelque chose de grand et noble. Je rêvais de reboiser le Sahara. Je ne voyais pas pourquoi cela ne serait pas possible. On commence par un oasis, on plante plus d'arbres autour et petit à petit les espaces verts se multiplieront et le climat changera également. Facile, non?

A part ce rêve je ne savais pas trop ce que je voulais faire dans ma vie. Seulement une chose était claire : je ne voulais pas travailler dans un bureau!

Lire la suite

23/03/2015

Le langage du changement

cerveauVous pensiez avoir un cerveau? Et bien non!  En fait vous en avez deux.  Grâce à la séparation verticale des deux hémisphères, l’homme (et même la femme...) possède deux cerveaux qui peuvent fonctionner de façon indépendante. L'hémisphère gauche est le lieu du conscient et l'hémisphère droit celui de l'inconscient. Le fait de s'adresser de manière privilégiée à l'inconscient d'un patient permet d'après Paul Watzlawick de mobiliser le spécialiste du changement qui somnole dans chacun de nous.  C'est le même Paul Watzlawick qui a également créé le terme de "langage du changement" pour caractériser tout langage qui s'adresse de manière privilégié au cerveau droit.

Lire la suite

21/03/2015

Utopia

MPj04009470000[1].jpgImaginez un monde de bienveillance et sans jugement, où chacun montre de l'empathie pour l'autre. Un monde où on s'écoute vraiment, pas juste en surface. Un monde où chacun se sait reconnu et entendu et qui nous pousse à grandir. Un monde où on apprécie nos côtés forts à leur juste valeur et où on nous signale les domaines à développer dans une terminologie positive.

Vous allez me dire qu'un tel monde n'existe pas. Si, si, je vous assure qu'il existe. Son royaume n'est juste pas encore très étendu pour le moment. Je vous parle du monde du coaching.

Lire la suite

30/01/2015

Les Quatre Eléments - L'Air

quatre élémentsPhysique : une personne en air est facilement reconnaissable par son thorax en forme de V. C’est une personne d’un élancé tonique et modelé, à la taille fine, aux hanches arrondies et aux épaules tombantes. Les jambes sont d’un modelé dynamique. Le visage a un mouvement qui monte vers le haut. La forme de V se retrouve également dans la forme du pied, et les orteils sont longs et ouverts.

Quelques mots clefs : mouvement et mise en mouvement, mentalisation, association-dissociation, analyse active et exprimée, multidirectionnel, créateur, artiste, avant-garde, émotions conscientes exprimées, capacité à survoler les choses, ludique, réactif.          

Qualités : vivacité, mobilité, imagination active.

Défauts : désordonné, brouillon, imprévisible. 

Lire la suite

29/01/2015

Les Quatre Eléments - L'Eau

quatre élémentsPhysique : une personne en eau a une stature élancée et fine. Elle est plutôt voûtée, avec des épaules tombantes et une attitude lymphatique et repliée sur elle-même. Les bras et doigts sont longs et minces. Le visage a un mouvement qui descend vers le bas. La démarche est très fluide. Les pieds sont longilignes et fins.

Quelques mots clefs : fluidité, perception, réceptivité, intuition, adaptation, absorption, imagination, réversible, émotions profondes, romantisme, psychologie. Une personne en eau est capable d’efforts sur du long terme et fait preuve d’une certaine ténacité. Elle ressent plus qu’elle n’analyse. Mais elle doute facilement et a besoin d’être appréciée par l’extérieur. Elle cherche la reconnaissance et est sensible aux jugements.

Qualités : perceptif, doux, profond, malléable, adaptable.

Défauts : lent, inconscient, non positionné, secret, impatient, méfiant.

Lire la suite

28/01/2015

Les Quatre Elements - Le Feu

feu.jpgPhysique : une personne en feu typique a une stature plutôt modelée et tonique, avec une expansion des muscles, des pommettes saillantes et un menton modelé arrondi. Le visage a un mouvement qui monte vers le haut.

Quelques mots clefs: action, provocation, transformation, totalitarisme. La personne vit tout très intensément. C’est une personne active, voire hyperactive qui préfère l’action à la parole. Mais toute action devra être fondée. Le feu entraîne, mais il ne se remet pas facilement en question. Une personne en feu a besoin de comprendre, et elle ramènera toujours à l’essentiel. Le feu est capable d’efforts sur une courte durée seulement. En sport, ce sera plutôt un sprinter et non pas un coureur de fond.

Qualités : initiative, audace, courage.

Défauts : excessif, agressif, coléreux, instable, intolérant.

Lire la suite

27/01/2015

Les Quatre Eléments - La Terre

quatre elémentsPhysique:  Vous reconnaîtrez facilement une personne en terre par son aspect carré et plutôt massif.  Le bassin ala même largeur ou sera plus large que les épaules. Le visage a un mouvement qui descend vers le bas. Le pied est carré et rectangle avec un talon très large.

Qualités : sûr, stable, apaisant, carré, prévisible, gestionnaire. La force sur laquelle on peut compter.

Défauts : rigide, immobile, conformiste, monotone, prévisible, imposant.

 

Lire la suite

25/01/2015

Les quatre éléments

I4elements0.jpgl existe une quantité de tests de personnalité, certains plus connus que d’autres. Ce qui me dérange personnellement dans ces tests, c’est leur restriction dans les choix. Je dois être soit extravertie soit introvertie, soit mentale soit émotionnelle, etc.  Et si je suis les deux ? Si dans certaines situations je suis introvertie et dans d’autres extravertie ? Alors quelle case cocher, sachant que, de toute façon, ce ne sera qu’une moitié de vérité.

John Goetelen de l’Ecole de soins naturels (ESN) a développé dans le passé une autre grille de lecture qui me convient beaucoup mieux.  Elle prend en compte les quatre éléments et est inclusive au lieu d'être exclusive. Je ne suis pas réduite à être l'un ou l'autre, mais je peux être l'un et autre ce qui fait que je me sens beaucoup plus en harmonie avec cette approche. 

Lire la suite

05/01/2015

Comment trouver le bonheur

Lac Praz de Lys.jpg"Je voudrais être heureux, mais je ne sais pas comment".  Commençons déjà par la définition de bonheur qui diffère d'une personne à l'autre.  Pour les jeunes, le bonheur est souvent lié à un aspect matériel : trouver un partenaire, se marier, avoir des enfants, posséder une voiture de rêve, avoir une maison, etc.   En prenant de l'âge nos perceptions du bonheur changent pour aller vers plus de simplicité : nous pouvons nous extasier devant le chant du merle, un bon moment avec les amis, la beauté d'un paysage ou d'un coucher du soleil.

Lire la suite

03/01/2015

Avoir le choix

Lors d'une récente discussion une amie a soutenu que pendant notre enfance nous subissons tous des traumatismes que nous traînons ensuite tout au long de notre vie.  La question se pose alors si nous sommes réduits à être victimes ou si nous avons le choix de prendre notre vie en main.

Lire la suite