UA-70828429-1 UA-70828429-1

30/11/2015

Des nouvelles de l'orphelinat

orphelinatMe voici donc enfin pour une vraie journée de travail au centre où je retrouve Colleen, la coordonnatrice du Braveheart Center, et Chloe Greensland, une volontaire australienne que j'avais rencontré il y a quelques années et qui est venu s'installer au Cambodge pour quelques mois.  Le matin elle aide au centre et l'après-midi elle enseigne l'anglais.  Cela fait toujours plaisir de retrouver quelques têtes connues!

Lire la suite

14:37 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

29/11/2015

Week-end à Takeo

sourire angkor kwao,bénévolatMa semaine de repos touche à sa fin.  Mais avant d'entamer enfin sérieusement le travail à l'orphelinat j'ai profité encore d'un week-end détente au village de l'association Sourire Angkor Kwao que j'avais déjà visité l'année dernière.  Cette fois-ci nous partons avec Marie-Jo et Pascal Labbé du Cyclo, leur fils Greg et un jeune couple d'amis.  Mon vénérable âge me vaut la place sur le siège devant, et j'ai tout le loisir d'apprécier les manœuvres de dépassement de Pascal.  Je lui raconte que le franchissement d'une ligne continue vaut maintenant 500 francs suisse à Genève.  Heureusement que ce n'est pas le cas ici - sinon chaque voyage coûterait une fortune...

Lire la suite

28/11/2015

Un peu de culture

spectacle,danseL'année dernière avec Marie nous sommes allés voir une pièce de théâtre au musée, White Spirit.  Chaque année la troupe de Cambodian Living Arts nous propose de multiples spectacles.  Ne pas y assister sera un vrai sacrilège.  Donc me voilà fine prête à m'émerveiller pendant une heure devant les prouesses des danseurs qui vont interpréter des danses traditionnelles de différentes régions du Cambodge.  Nous apprenons en début du spectacle qu'ils doivent s'entraîner pendant 15 ans avant d'être formés.  Quand j'étais petite je rêvais de pouvoir replier mes doigts avec grâce comme eux, mais c'est peine perdu.  Tant pis - il faut aussi du publique, n'est-ce pas? 

Lire la suite

14:18 Publié dans Cambodge | Tags : spectacle, danse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

27/11/2015

Travail au ralenti

orphelinatComme prévu le réveil m'a sorti durement du peu de sommeil que j'avais pu trouver la nuit dernière.  En plus, juste au moment de sortir de la chambre, le courant s'arrête à nouveau.  Ce qui signifie pour moi la privation d'un petit café avant de partir.  Sniff sniff.

Les rues sont relativement vides ce matin.  Bon nombre de Phnom Penois ont dû quitter la ville pour rejoindre leurs familles en province pendant la fête des eaux.  Ou pour assister aux courses de bateau dans les autres villes.  Au bord de la route je m'étonne d'entendre de la belle musique : une femme relativement âgée et débout chante dans un microphone avec d'autres personnes autour d'elle.  Devant elle une boîte pour l'argent et des écriteaux en khmer.  De retour à l'hôtel je lis dans le journal que la ville a interdit aux personnes handicapées de chanter dans les rues  parce que "ce n'est pas esthétique."  Du coup, celles-ci ont entrepris des actions de protestation dans toute la ville car c'est avec leur musique qu'ils gagnent leur vie.  Moi je leur tire mon chapeau !

Lire la suite

10:06 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

26/11/2015

Rester zen

95.jpgDe retour à Phnom Penh j'étais sur le point de vous raconter encore une belle journée riche en événements quand, à dix heures pile du soir, j’entends les voix d’une altercation dans la rue.  C'est le dernier jour de la fête des eaux et je suis bien contente d’être au calme dans ma chambre. Puis, comme au théâtre, les lumières s’éteignent progressivement et un calme inhabituel enveloppe soudainement la rue. Privés d'autres lumières que le magnifique clair de lune, les gens rentrent certainement chez eux.  Mais très vite après le camion poubelle passe ramasser les ordures et le niveau sonore retrouve son taux habituel.  Je suis étendue sur mon lit et écoute les bruits dehors.

Peut-être l'électricité a-t-elle a sauté à cause des milliers de petites lumières, perlant comme des gouttes d'eau du haut des arbres et illuminant ainsi les grands boulevards. Cela ne m'étonnera guère.

 

Lire la suite

25/11/2015

Battambang

Naktadambangkragnoung.jpgMa famille Cambodgienne se fait un point d’honneur de me faire plaisir.  Je suis sûre que c’est pour cette raison qu’ils ont choisi cet hôtel trois étoiles. J’ai vite compris que je n’aurai aucune chance de payer quoique ce soit.  En plus cela les gêne quand je dis merci.  Mon amie Seang m’a expliqué une fois que les parents n’ont pas à remercier leurs enfants, et je suis un peu sa maman de remplacement.

Me voilà donc à Battambang, la deuxième ville du pays, au nord-ouest du Cambodge. Selon la légende un géant devenu roi, en voulant combattre un rival, lui aurait lancé un gourdin pour le tuer.  Il manqua sa cible et le bâton retomba et forma un ruisseau nommé O Dambang, pour finalement se perdre dans une région reculée qu’un des rois suivants ordonna de nommer « province de Battambang».  Une statue peint en noir et or en l’honneur de ce géant trône à l’entrée de la ville. 

Lire la suite

16:50 Publié dans Cambodge | Tags : battambang | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

24/11/2015

Journée de voyage

BattambangQuand j’ai dit à mes amis Cambodgiens que je voulais aller à Battambang, ils m’ont invité à partir avec eux en voiture. Le mari a une affaire à Battambang et doit s’y rendre une fois par mois pour régler les salaires. J’ai accepté sans être sûre si c’est une bonne idée ou pas : d’un côté c’est intéressant de visiter le pays avec des indigènes, d’un autre je ne sais pas trop ce qui m’attend avec eux – sans parler de ma sainte liberté. Mais j’ai décidé de jouer le jeu et de me réjouir quoi qu’il advienne. De toute façon ce sera l’aventure de l’inconnu.

Lire la suite

17:14 Publié dans Cambodge | Tags : battambang | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

23/11/2015

Les retrouvailles

orphelinatLe décalage horaire m'a rattrapé et la nuit fut courte et pénible.  Pas grave, ce matin j'ai enfin pu me faire chauffer à l'orphelinat par Monsieur Tom, mon conducteur de tuktuk préféré.  Nous prenons notre chemin habituel.  J'adore toujours autant les trajets en tuktuk.  C'est mon théâtre en plein air, bien que la pollution colle vite à la peau.  Le trafic est dense, mais je l'avais imaginé pire.  Depuis le temps que je prends ce chemin je m'amuse à me situer sur le trajet rien qu'en regardant les échoppes.  Elles sont toujours groupées par thèmes : les jouets et vélos, les motos, plus loin les meubles modernes, les machines agricoles, les meubles traditionnels en bois, les pneus, les jantes, etc.  Quant au complexe titanesque devant le stade olympique, les progrès des travaux sont moins visibles que l'année dernière.  Ils doivent être en train d'aménager l'intérieur.  

Les travaux de réfection de la grosse artère qui mène vers l'orphelinat sont heureusement finis.  Ouf!  L'année dernière on a dégusté à cet endroit entre les bouchons interminables et des tonnes de poussière.  Près de Northbridge je découvre que tous les terrains vagues ont changés de statut pour devenir condominiums de luxe.  Evidemment encore en construction.  "Beaucoup de luxe pour peu de gens" - tel est leur slogan de vente.   Super!  Encore une fois Phnom Penh étend ses tentacules au détriment des pauvres.  Rien de nouveau sous le soleil.

Lire la suite

17:21 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

22/11/2015

Dimanche tranquille

P1010126.JPGUn dimanche de délicieux farniente, sans tâches ménagères ni obligations quelconques.  Pour ceux qui me connaissent un moment rare dont je profite pleinement.  Les moines ont entamés leurs prières à une heure raisonnable, et j'ai pu faire la grâce matinée avant de partir faire un tour en ville.  Je passe par Wat Ounalom, le monastère au bord de Riverside qui date du 15ème siècle.  C'est un des cinq monastères originaux à Phnom Penh.  Comme chaque monastère, il s'agit d'une variété de bâtiments allant du temple lui-même aux écoles, bibliothèques et quartiers d'habitation.  Sans oublier le stupa qui donne son nom au temple car il contient un ounalum, un cheveu de sourcil du Bouddha.  En visitant le temple je me rends compte encore une fois que toutes ces illustrations et statues dorées ne me parlent pas.  Il faut probablement connaître leurs significations pour pouvoir les apprécier.  Par contre j'apprécie la tranquillité du lieu.

Lire la suite

15:33 Publié dans Cambodge | Tags : phnom penh | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | |

21/11/2015

Back again

P1010069.JPGJ'ai passé une excellente nuit - les moines ont eu pitié de moi.  Petit déjeuner à l'Américaine au bar avec œufs au bacon, tartines à la confiture d'orange et salade de fruits frais.  Miam.  Puis passage à la banque pour y déposer une grosse somme pour l'orphelinat.  Après je me sens soulagée.  Pas que cela soit écrit sur mon front, mais je n'aime quand même pas me promener avec la ceinture remplis de billets.  Pour me récompenser je m'offre une pédicure chez "Friends", une ONG qui s'occupe des enfants de la rue.  Je suis accueilli par un jeune garçon maquillé, les ongles des pieds et des mains manucurés et colorés avec soin.  Visiblement il a trouvé sa juste place, et il m'offre son beau sourire pendant qu'il s'affaire sur mes pieds.

Lire la suite

20/11/2015

Arrivée

Quelques heures de vols et me voilà déjà dans ce pays qui m’est si cher.  Mais d’abord une surprise m’attend à l’aéroport : je tombe sur un collègue de travail.  « Tiens, tu vas où ? »  « Au Cambodge. »  « Ah bon, moi aussi.  Pour combien de temps ? »  « Trois semaines. »  « Et bien moi aussi. »  Le monde est décidemment petit !

phnom penhComme d’habitude j’ai pris un livre pour raccourcir l’attente du voyage, mais je semble appartenir à une race en voie d'extinction, un dinosaure quoi.  Autour de moi la grosse majorité des voyageurs tapotent sur leurs smartphones ou lisent dans leurs Kindle.  Tant pis si je suis vieux jeux !  J’aime sentir l’odeur du papier et tourner les pages avec mes doigts.  Et en plus on peut fermer son livre quand on veut et jamais il n'y aura un problème de batterie en manque de charge.  Moi je dis : Vive le livre!

Lire la suite

18:44 Publié dans Cambodge | Tags : phnom penh | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | |

19/11/2015

Prête...

P1030586.JPGÇa y est - une année a passé comme l'éclair et je suis fine prête à repartir voir mes petits chéris à l'orphelinat.  Le sac est bouclé et attend son enregistrement à l'aéroport.  Heureusement pour moi je ne dois pas faire le trajet en moto...

Comme d'habitude j'emmène peu de choses pour moi-même.  Mais il y a tous ces cadeaux entre les vêtements et masques de beauté pour les mamans et de l'huile de massage, des ballons gonflables, des bâtons de maquillage dans toutes les couleurs, des stylos, etc. pour les enfants.  Sans parler de fromage, chocolat et biscuits de noël pour les amis sur place.  Bref des cadeaux pour tous ces êtres chers dont je me réjouis de les revoir! 

Lire la suite

11/10/2015

Le temps qui passe - souvenirs d'une mère

focus-pieds-bleu.jpgIl y a 19 ans j'ai donné naissance à un magnifique petit garçon de 3.2 kg et 52 cm.  Quelle émotion de le tenir enfin dans mes bras après 9 mois de longue attente!  Comme pour tout parent c'était le plus beau bébé du monde, malgré sa tête de tétard des premiers jours.  Il était parfait :10 doigts, 10 orteils, yeux, nez, bouche - tout y était.  Maintenant que je connais les enfants handicapés de mon orphelinat je réalise encore plus la chance d'avoir un enfant en bonne santé!

Lire la suite

04/10/2015

Les couleurs de l'automne

automneBalade dominicale à travers la campagne Genevoise.  Le mois d'octobre porte si bien son nom d' « octobre doré » - enfin, quand il fait beau comme ces derniers jours.  La lumière est douce et un peu mélancolique.  Peut-être à cause du raccourcissement des journées.  Qui sait...

Sous un ciel d’un bleu immaculé il fait bon au soleil.  Mais un petit vent frais me confirme vite que j’ai bien fait d’avoir prévu une petite laine pour les passages à l’ombre où il fait cru.  L’odeur un peu humide de la terre labourée et prête pour l'hiver remplis mes narines.  Quelques feuilles sèchent se tassent et meurent dans un dernier crissement étouffé sous mes bottines.  C’est l’automne dans toute sa splendeur!

Lire la suite

16:32 Publié dans Air du temps | Tags : automne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

27/08/2015

Les étapes d'escalade d'un conflit

Dans la première étape une certaine irritation s'installe et les positions se durcissent.  La communication devient sélective.  On n'entend que ce qu'on veut bien entendre.  D’un autre côté, les positions sont encore mobiles, on trouve de la coopération et de la compétition.  Mais la situation change quand les opposants cessent de s’écouter.  Le fait d’avoir raison devient plus important qu’une simple discussion des faits.

conflitPendant la deuxième étape les positions deviennent exclusives et on retrouve une certaine violence rationnelle.  On signale les faiblesses de l’autre et identifie ses fautes.  Un ping-pong intellectuel se met en place devant les yeux d’une audience admirative.  Quand les débats terminent dans des voies sans issue et le fait de parler ne fait plus avancer les choses on entre dans la troisième phase.

Maintenant ce sont les actes qui comptent plus que les paroles.  Le langage corporel envoie des messages clairs : les bras se croisent, on pointe du doigt.  La suspicion générale prend le dessus et les opposants ne ressentent plus d’empathie l’un pour l’autre.  Les parties se cristallisent et exercent une pression à l’intérieur du groupe.  « Ou bien tu es avec moi ou contre moi. »  C’est à cet instant qu’on commence à créer une image de la partie adverse qui ne correspond plus à la réalité.

conflitDans la prochaine étape nous retrouvons donc une image de l’ennemi pleine de jugements.  Le cercle vicieux de la prophétie auto-réalisatrice se met en place.  Chaque partie fait des projections sur l’autre et recherche des alliés.  On voit apparaître des remarques qui blessent et les insultes deviennent intentionnels.  Chaque partie pense voir des intentions destructrices réelles chez la partie adverse.

Cette cinquième étape « perte de face » est marquée par la perte de foie en l’intégrité morale chez l’autre.  L’image de l’ennemi devient diabolique et on commence à se traiter par des noms d’animaux.  On voit apparaître des gestes insultants et le langage devient radical et rude.  Les parties proclament leurs revendications et les sanctions qui suivront en cas de non-obtention.

Nous voilà donc à l’étape « stratégies de menaces ».  Les têtes s’échauffent dans le triangle revendications – sanctions – potentiel de sanctions.  Évidemment la partie adverse répondra par des contre revendications.  Le processus s’accélère et s’amplifie jusqu’à l’implémentation des menaces.

Dans cette septième étape on s’en prend d’abord aux choses matérielles et la destruction est encore limitée.  On détruit des objets avant de s’attaquer aux personnes.  Mais très vite les attaques ne seront plus limitées et le processus s’accélère.  Il s’agit de réduire l’ennemi en miettes.  C’est une lutte pour le tout ou le rien.  On veut isoler les combattants du premier rang de leur soutient et démanteler la partie adverse.  L’autodestruction devient une possibilité.  Dans la neuvième étape il n’y a plus d’issue.  C’est la confrontation totale qui mène à la destruction.  Comme chez les kamikazes, l’autodestruction peut devenir un triomphe.

conflitEn tant qu'individu « normal » nous pouvons encore intervenir pendant les trois premières phases d'escalade et essayer de régler nos conflits.  Mais déjà à partir de la troisième phase il est souvent mieux de faire appel à un médiateur ou autre professionnel, peut-être également un thérapeute psychologique.

Si dans les premières phases toutes les parties peuvent en ressortir gagnant, ce n'est plus le cas à partir de la phase quatre.  Et pour les trois dernières phases il est évident que chaque partie sera perdante.  Donc, essayons plutôt d'intervenir quand c'est encore faisable et de régler nos différents avant qu'il ne soit trop tard.  

Friedrich Glasl a utilisé ce modèle également pour prédire l'évolution de conflits politiques mondiaux.  Essayez de regarder le monde à travers ce modèle - c'est vraiment intéressant!

 

 

Lire la suite

21/08/2015

Quel est votre profil de conflit?

conflitDepuis six semaines je suis impliquée dans un vaste programme de formation sur la gestion des conflits.  Pendant deux jours nous examinons pleins de modèles différents.  Entre autre on demande aux participants de remplir un questionnaire développé par  Kenneth W. Thomas et Ralph H. Kilmann.  Ce questionnaire a été conçu pour évaluer le comportement d'une personne dans une situation de conflit.  La méthode prend en considération deux axes principaux : la détermination qui définit dans quelle mesure une personne cherche à satisfaire ses propres aspirations et la coopération qui définit dans quelle mesure une personne cherche à satisfaire les aspirations des autres.

Lire la suite

15/08/2015

Faire son marché

marchéJ'ai toujours aimé les marchés.  Aussi et encore plus quand je suis à l'étranger.  J'adore m'imprégner de toutes ces odeurs et couleurs qui sont comme une porte vers un nouveau monde et qui m'aident à mieux comprendre le pays et ses habitants.

Mais même quand je suis ici mon petit plaisir personnel est d'aller faire le marché le samedi matin.  Je remplis mon caddy de tous ces bons fruits et légumes frais, puis je fais le tour du marché pour trouver une victime consentante pour boire un petit café ou un chocolat chaud, selon la saison.  C'est ainsi que les semaines passent rythmées entre le travail et le week-end.  Mais aujourd'hui la chance ne m'a pas souris.  Toutes les copines semblent être en vacances.  Tant pis, j'irai boire mon petit café toute seule.

Lire la suite

13:18 Publié dans Air du temps | Tags : marché | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

14/08/2015

Nouvelles de l'orphelinat - Août 2015

orphelinatAprès une année passée au Cambodge, la coordinatrice du Bravehearts Center, Colleen, est en train de réaliser que dans ce pays chaque chose prend son temps.  Nous arrivons avec nos idées d'Européens ou d'Australiens et nous nous heurtons souvent à un mur de non-compréhension.  Mais en fait - c'est à nous de comprendre ce pays et ses coutumes, sans jugement de notre part.  Tache pas facile!

Lire la suite

13:13 Publié dans Cambodge | Tags : orphelinat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

07/08/2015

Epanouie

thumb-le-gazania---des-fleurs-l-ete-sans-arroser-7432.gifJe suis heureuse!  Non pas parce que je suis amoureuse ou parce que j'aurai gagné au loto.  Non, je suis heureuse et épanouie comme cette belle fleur du plein été, parce que j'ai l'impression d'avoir enfin trouvé la bonne place dans la vie, de faire ce que j'aime et de pouvoir donner le meilleur de moi.  Et en plus je peux contribuer un peu à améliorer le monde, enfin, mon petit monde autour de moi. 

Lire la suite

01/08/2015

Sommes-nous maître ou victime de notre destin?

destin,pelléasHier soir j'ai eu la chance d'assister à la dernière représentation de "Pelléas et Mélisande" de Claude Debussy dans le cadre du festival Europa Musa à Samoëns.  Un orchestre symphonique de cinquante jeunes professionnels, dont la plupart ne se connaissait pas encore il y a trois semaines, en symbiose avec des chanteurs touchants.  Dans les rôles principaux Richard Bousquet, Sofie Garcia et Aurélien Pernay.  Trois heures de magique intense.

Pourtant la musique n'est pas spectaculaire comme dans un opéra italien.  Tout est en demi-teintes.  Les chanteurs ne peuvent pas montrer les prouesses vocales auxquelles nous sommes habitués.  Mais quel défi pour eux d'assurer trois heures de récitatif!   On aime ou on n'aime pas.  Moi, j'ai adoré!   En plus, c'est peut-être le seul opéra où on a la chance de comprendre chaque mot du texte.  Un vrai régal pour tous les yeux et les oreilles!

Lire la suite

28/07/2015

Ecoute-moi!

écouter.jpgCombien de fois avons-nous déjà dit cette phrase dans notre vie?  À notre partenaire, à nos enfants, à des collègues.  Et combien de fois sommes-nous restés frustrés par l'impression que l'autre ne nous écoutait pas vraiment.  Les mots rentrent d'une oreille et ressortent aussi tôt de l'autre. 

Mais soyons honnêtes : de notre côté nous ne sommes pas tellement mieux, avec nos pensées qui s'en vont faire un tour, quand nous sommes perturbés par du bruit ou par d'autres dérangements. 

Écouter vraiment demande de la concentration, BEAUCOUP de concentration.  Être présent, ici et maintenant demande un effort énorme.  Cela signifie également d'arrêter notre propre flux de pensées et de suivre les méandres intellectuels de notre vis-à-vis.  Mais qui a dit que ce serait facile??? 

Lire la suite

23/07/2015

Les petits détours

thY701LT4Y.jpgCe que j'apprécie particulièrement pendant l'été, c'est le changement dans le rythme habituel.  Il y a les chanceux qui partent en vacances, et les autres qui restent.  Chanceux également en quelque sorte quand ils travaillent dans les bureaux, car pour beaucoup cette période équivaut à un ralentissement général : moins de mails, de coups de téléphone et d'autres dérangements.  Et surtout - moins de trafic le matin!

 

Lire la suite

21/07/2015

Mentha piperita

mentheLa menthe est l’une des plantes médicinales les plus célèbres. Les Assyriens er les Babyloniens s'en servaient déjà pour combattre la paresse d'estomac et les Hébreux comme stimulant.  Dans les herbiers anciens, la menthe était considérée comme un aphrodisiaque.

Plus banalement, la menthe verte est très couramment employee comme herbe aromatique, principalement dans les cuisines méditerranéennes (par exemple dans le thé à la menthe ou le taboulé) et asiatiques (avec les nems et les salads).

La menthe poivrée, par contre, et plutôt réservée à un usage médicinal.  Son huile essentielle est utilisée dans l'industrie alimentaire pour parfumer bonbons, dentifrices, chewing-gums, confiseries et boissons alcoolisées.

Lire la suite

12:47 Publié dans Santé | Tags : menthe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

17/07/2015

Musique à Samoëns

0-414312.jpgVous trouvez qu'il fait  trop chaud?.... Alors pourquoi ne pas se mettre au frais à la montagne? 

Pour la 6ème année consécutive, l'Opéra-Studio de Genève se met au vert pendant 15 jours avec des artistes professionnels ou semi-professionnels de toute l'Europe pour une rencontre pluridisciplinaire autour d'une réalisation principale.  Cette année les deux thèmes choisis sont « L’Espagne » et « l’impressionnisme & expressionisme » dont le point d’orgue sera l’opéra de Claude Debussy « Pelléas et Mélisande ». 

Lire la suite

14/07/2015

Lavandula

lavande

Nous sommes actuellement en fin de floraison pour la lavande, cet arbuste vivace qui nous provient de l’ouest du bassin méditerranéen.  Son nom vient du latin lavare, ce qui signifie laver.  Cette fragrance inspire effectivement la propreté.  Vu de près ses petites fleurs peuvent sembler insignifiantes, mais assemblées en boules majestueuses la lavande déploie tout son charme.  Et son odeur aromatique...  Il suffit de froisser les tiges ou d’écraser les fleurs dans la main pour libérer son parfum rafraîchissant et délicieux.

Lire la suite

13:10 Publié dans Santé | Tags : lavande | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

11/07/2015

Nos compagnons de vie

Archie---Black-cocker-spaniel-gun-dog.jpgQui n’a jamais eu un animal de compagnie?  Ils sont souvent si attachants – et fatigants à la fois…

 

Quand j’étais petite on avait un vieux chat noir qui ne se laissait jamais caresser, des canaries qui ont laissés leur vies lors d’un feu d’artifice (arrêt cardiaque probablement, les pauvres) et quelques poissons rouges qui sont mort d’un trop de nourriture par mes intentions bienveillantes.  Puis nous avons eu un cocker.  A l’époque mon oncle travaillait sur des chantiers et l’avait acheté un soir de beuverie.  Le lendemain il avait appelé sa sœur, ma mère, en catastrophe pour nous supplier de prendre le chien.  Tout le monde était enthousiaste, sauf mon père.  Et devinez qui était la première personne chez qui le chien est allé?  Très juste – c’était mon père. 

Lire la suite

10/07/2015

Le conflit du conflit

résolution de conflitsDans quelques jours mon employeur va entreprendre une grande initiative de formation par rapport à la résolution de conflits.  L'objectif est que chacun comprenne ses propres comportements et mécanismes et apprenne par la suite à mieux gérer des situations de conflits.  Seulement voilà, je sais très bien comment je réagis par rapport aux conflits, mais cela ne m'aide pas pour autant à les gérer...

Lire la suite

07/07/2015

Echec ou opportunité?

échecAujourd'hui sont tombés les notes du bac.  C'est toujours un moment stressant pour les étudiants, mais également pour les parents.  On va sur le net et cherche désespérément le nom de son enfant.  Le système français n'indique que les noms de ceux qui ont été admis, et les listes sont publiés progressivement.  Donc on reste stressé jusqu'au moment où il faut se rendre à l'évidence que c'est raté.  En tout cas pour le mien.

Lire la suite

05/07/2015

Au pays de la cigale

voyage,franceQuand la petite fourmis du nord part dans le pays de la cigale, elle s'en met plein les yeux et plein le ventre.  "Du vin, du pain, du Boursin" - c'était le slogan d'une pub il y a fort longtemps.  Néanmoins la vérité persiste.  Bien sûr il est permis de remplacer le Boursin par n'importe quel fromage.  Pourvu qu'il soit bon... Et le choix du vin est illimité entre rouge, blanc et rosé.  Ou pourquoi pas un petit pastis (mauresque, tomate, perroquet) pour l'apéro?  Il ne faut pas grande chose pour être heureux en France.  En Allemagne et dans les Pays-Bas on dit "vivre comme Dieu en France".  Cela veut tout dire.

Lire la suite

01/07/2015

La plaie des courriels

courrielJe ne sais pas vous, mais moi j'en ai marre d'être inondée par des courriers électroniques!  A peine ai-je le dos tourné que je retrouve déjà une dizaine de nouveaux messages.  C'est une vraie plaie.  A un point que chaque fois que je pars en vacances ou juste pour un long week-end, je prends mon ordi pour lire mes mails.  Il y a des entreprises qui commencent à interdire l'accès au courriels en dehors des heures de travail pour préserver la santé de leurs employés.  Vive le monde digital!

Lire la suite

21:33 Publié dans Humeur | Tags : courriel | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |