UA-70828429-1 UA-70828429-1

26/11/2015

Rester zen

95.jpgDe retour à Phnom Penh j'étais sur le point de vous raconter encore une belle journée riche en événements quand, à dix heures pile du soir, j’entends les voix d’une altercation dans la rue.  C'est le dernier jour de la fête des eaux et je suis bien contente d’être au calme dans ma chambre. Puis, comme au théâtre, les lumières s’éteignent progressivement et un calme inhabituel enveloppe soudainement la rue. Privés d'autres lumières que le magnifique clair de lune, les gens rentrent certainement chez eux.  Mais très vite après le camion poubelle passe ramasser les ordures et le niveau sonore retrouve son taux habituel.  Je suis étendue sur mon lit et écoute les bruits dehors.

Peut-être l'électricité a-t-elle a sauté à cause des milliers de petites lumières, perlant comme des gouttes d'eau du haut des arbres et illuminant ainsi les grands boulevards. Cela ne m'étonnera guère.

 

Lire la suite