UA-70828429-1 UA-70828429-1

19/12/2014

Un piéton dans Phnom Penh

J'appartiens à la race des gens qui pensent que le meilleur moyen de découvrir une ville est en marchant.  Seulement voilà, pour les Cambodgiens les personnes qui marchent de leur plein gré sont complètement folles!  Quand on peut se le permettre, on prend un tuktuk ou une moto, ou mieux encore une voiture, même quand il ne s'agit que de faire 150 mètres.  Qu'est-ce qu'ils sont bizarres ces étrangers!

Lire la suite

13/12/2014

Une nouvelle loi sur les motos

cambodge,circulation

Une nouvelle loi vient d'être adoptée au Cambodge afin de diminuer le nombre de morts dans les accidents de la route.  Jusqu'à présent le port du casque était uniquement obligatoire pour le conducteur d'une moto mais pas pour les passagers.  Ce qui crée des situations où on trouve des enfants en bas âge et sans casque installés sur le guidon ou sur les genoux de leur parent qui lui porte bien le casque.  Il est entendu que la nouvelle loi ne s'applique guère aux militaires ou policiers qui sont naturellement au-dessus de telles règles.  En tout cas d'après mes observations....

Lire la suite

04/12/2014

Traffic jam

cambodge,circulationLes journées se suivent et les bouchons ne se ressemblent pas.  Un matin le bouchon a même commencé devant notre guest house.  On a mis 30 minutes pour faire les 50 mètres qui nous séparent de Norodom Boulevard.  Puis encore 10 minutes pour le traverser.  Quatre voies de Lexus collées les unes après les autres.  Mais nous prenons notre mal en patience.  Adaptation au calme asiatique.  Et puis c'est aussi une occasion sublime pour observer tout ce qui se passe dans la rue.

Lire la suite

30/11/2014

Le tuktuk

Le tutktuk est de loin mon moyen de transport préféré.  Certes, il est moins agile qu'une moto mais en même temps il est tellement plus confortable!  Tous les matins le tuktuk de Monsieur Tom nous emmène à travers les rues bondées de Phnom Penh et nous fait profiter de ce cinéma en plein air.  Nous en prenons plein les yeux et les narines.  Et nous nous musclons même le corps entier en contrebalançant les trous dans la chaussée délavée par la mousson.

Lire la suite