UA-70828429-1 UA-70828429-1

Parenthèse du samedi

Ciel bleu au réveil avec 20200328_104905.jpgun léger vent. Malgré la réduction des vols deux avions ont quand même réussi à tracer une croix blanche dans le ciel. La neige sur le Jura est en train de fondre, mais on annonce un retour du froid pour demain. Cela fait une semaine que je ne suis pas sorti de chez moi et je me réjouis de mon passage à la boulangerie. M'étant levée passablement tôt je ne trouve que trois personnes devant moi à faire la queue. Cela fait du bien d'échanger quelques mots avec les vendeuses qui ont l'air fatiguées. Pourtant la boulangerie ferme maintenant beaucoup plus tôt dans l'après-midi que d'ordinaire. J'achète du pain pour la semaine et quelques petites tartelettes. Gourmandise oblige. En sortant je tombe sur une copine. Bonheur suprême. Nous papotons pendant cinq bonnes minutes à distance réglementaire avant de rentrer à la maison.

20200328_101937.jpgUne amie retraitée m'appelle pour me demander si je peux lui faire quelques courses. Elle n'ose pas sortir de chez elle. Je suis ravie du prétexte pour m'éloigner un peu de mon domicile. Mais d'abord il faut faire les courses. La semaine dernière nous avions encore eu droit aux produits frais du marché, mais aujourd'hui mon argent contribuera hélas à enrichir les actionnaires du supermarché. J'ai une pensée de solidarité pour les producteurs que nous chérissons et pour qui la vie n'est pas facile ces jours-ci. Peut-être on pourrait recommencer à utiliser les camionnettes comme celles qui allaient approvisionner les villages dans le temps. Ou livrer des paniers de fruits et légumes. Sans oublier le fromage...

Le Ferney habituellement si peuplé le samedi matin est calme mais ne pas mort. Je rencontre un collègue de travail et une connaissance et nous échangeons quelques paroles. On a beau dire, rien ne remplace le contact direct!

Pendant plusieurs matinées j’avais cogité si c'était mieux de faire mes courses aujourd'hui ou d'attendre le début de la semaine prochaine. Je n'avais pas envie de me retrouver dans une queue interminable devant le supermarché. Mais une fois le nez dehors je me dis que ce sera justement le moment des rencontres. Transformer le désagrément en un moment de fête. Mon optimisme habituel et ma joie de vivre sont des atouts précieux ces jours-ci et me rendent la vie plus agréable.

20200328_101722.jpgAvec les nouvelles restrictions en force je m'attends à voir un parking complètement vide et m'étonne de voir quand même quelques voitures - dont une avec des plaques suisses. Tiens, comment ont-ils réussi à franchir la frontière? C'est un couple âgé qui vient faire ses courses.

Je remplis mon chariot pour la semaine, y compris les quelques produits pour mon amie. Puis je prends la voiture pour lui faire sa livraison. Elle habite à quelques kilomètres seulement, mais j'éprouve un grand bonheur et un sentiment de liberté de pouvoir faire ce petit tour. Toutes les deux sont contentes et nous échangeons un peu devant sa porte. J'ai même un magnifique citron du jardin en remerciement. Son jus ira directement dans mon thermos d'eau chaude pour ma ration journalière.

IMG-20200328-WA0008.jpgCe week-end nous aurions normalement  dû avoir notre répétition mensuelle de théâtre. Pour faire contre mauvaise fortune bon cœur nous avons remplacé la pratique sur le plateau par deux séances sur Skype pour nous faire des lectures. C'est toujours mieux que rien et nous permet de rester en contact. Notre spectacle Labiche était prévu pour la fin du mois de mai, mais il faudra probablement le repousser à l'automne. Comme plein d'autres spectacles qui subissent le même sort.  Même la fête de la musique a été annulée. Sans nous laisser saper le moral par des considérations funestes nous commençons déjà à échafauder des plans de repli.

Pour couronner le tout c'est aujourd'hui l'anniversaire de notre metteur en scène chéri. Nous avions prévu de fêter son chiffre rond ensemble. Hélas, Corona oblige, ce sera chacun devant son verre. Mais nous pensons à toi et trinquons à ta santé!

 

Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.