UA-70828429-1 UA-70828429-1

La vie et la mort

confinementHier nous avons appris avec grande tristesse le décès d'un collègue, dû aux complications liées au Covid après trois semaines de soins intensifs. Je ne le connaissais pas bien, mais je me souviens de son sourire chaleureux. Il était serviable et avait l'air très doux. Son équipe est sous le choc. Beaucoup de collègues pleurent sa perte. Un autre collègue, retraité depuis peu d'années seulement, nous a également quitté en début du confinement à cause d'un cancer. Une jeune collègue est morte en début d'année après une opération d'une tumeur dans la tête.

Oui, la mort peut nous rattraper à tout moment, Covid ou pas. Nous avons tendance à oublier que nous ne sommes que de passage. Une des questions de coaching que nous posons souvent est: Que voulez-vous que soit inscrit sur votre pierre tombale? Comment voulons-nous que les autres se souviennent de nous?                           Quel héritage voulons-nous laisser à nos enfants et au monde en général?

Ces petites fleurs blanches du printemps me rappellent ma jeunesse, quand au mois de mai j'allais cueillir des fleurs avec ma copine. Nous les utilisions pour décorer de petits autels que nous avions dressés dans nos chambres en honneur de la vierge Marie. J'aimais bien ces moments et je m'en souviens avec beaucoup de tendresse. Je ne saurai pas dire si le monde était meilleur à cette époque-là, mais moi j'étais encore naïve et idéaliste. Peut-être le suis d'ailleurs encore un peu aujourd'hui. Je crois toujours à une vie après la mort, même si ce n'est pas selon l'enseignement de l'église catholique. La résurrection de la chair. Cela voudrait dire que tous ceux qui sont malades, laids, handicapés et vieux le seront à tout jamais? Cela ne peut être! Depuis toute petite j'ai rejeté cette idée que j'estime totalement injuste. Je crois plutôt à la réincarnation où nous avons la chance de pouvoir nous rattraper de nos erreurs dans une vie prochaine. Un de mes amis me dit pourtant que tout s'arrête avec la mort, qu'il n'y a rien après. Quand nous saurons lequel entre nous a finalement eu raison, nous ne pourrons plus le communiquer à l'autre, hélas. Personnellement, je préfère ma version pleine d'espoir.

confinement,vie,mortPendant que nous pleurons nos morts la vie continue. Une collègue vient de donner naissance à un petit bébé. C'est la joie pour les parents, même dans l'incertitude de nos jours. Dehors j'observe les oiseaux qui s'affairent à construire leurs nids. Ce matin même j'ai surpris une merlette avec des brindilles dans le bec. Je l'ai suivi du regard et vu qu'elle était en train de préparer un nid douillet juste en face de ma fenêtre. Un mur recouvert de lierre, caché derrière des arbres, voilà l'endroit qu'elle a choisi pour s'installer. Depuis mon canapé je vois le couple faire des aller-retours incessants. Parfois la merlette s'assoit dedans en bougeant tout son corps, comme pour tester si le nid est assez confortable pour elle et sa progéniture. Je me réjouis déjà de voir les petits becs dépasser du bord en quête de nourriture - à condition que l'arbre devant ne déploie pas trop ses feuilles. Serait-ce la raison pour laquelle je n'ai pas entendu chanter le merle ce printemps? Les autres années j'en avais un qui me ravissait avec son chant mélodieux du matin au soir. Un vrai régal! Cette année - silence. Comme pour me contredire, un merle se met à chanter à l'heure du déjeuner. J'essaye de lui répondre en sifflant. Evidemment je ne peux pas lui arriver à la cheville, mais au moins il me répond.

Un couple de corbeaux ou corneilles investit également dans l'immobilier. Ils installent leur nid dans les cimes d'un gigantesque thuya qui doit bien faire 25 mètres de haut. Je leur fais confiance que le nid sera suffisamment bien arrimé pour résister à la bise. Pourtant leur progéniture sera bien secouée par le vent et je leur souhaite de ne pas avoir le mal de l'air.

Ce soir j'allumerai une bougie devant ma fenêtre en pensant à mon collègue et je pense que la belle lune se joindra à mes prières.

confinement,vie,mort

 

Lien permanent Catégories : Air du temps 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.